Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 29/11/2021 à 08:32

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement

 

info32
info32
 Vous avez été sinistré par les tempêtes de cette semaine ? Commandez un certificat d'intempérie nécessaire pour votre assureur afin qu'il vous indemnise



16/12 @ 12:00 : Aux dernières observations de 11h, les vents continuent de faiblir par le nord près des côtes atlantique. Les rafales n’atteignent plus que 60 à 75 km/h dans les terres et 70 à 90 km/h sur le littoral.

Localement dans le Finistère, il ya encore 112 km/h à la Pointe du Raz. En Gironde : 112 km/h au Cap Ferret. Dans les Landes : 101 km/h à Biscarrosse. Dans les terres, on enregistre de nombreuses rafales tempétueuses : La Creuse : 102 km/h à Bourganeuf. Le Cantal : 102 km/h à Marcenat. Le Puy-de-Dôme : 109 km/h à Chastreix. La Loire : 104 km/h à Saint Léger sur Roanne. La Haute-Savoie : 102 km/h à Douvaine et 104 km/h à Evian. La Nièvre : 108 km/h à Clamecy. L’Yonne : 103 km/h à Saint-Andre. La Côte d’Or : 104 km/h à Châtillon sur Seine. La Saône-et-Loire : 109 km/h à Autun et 111 km/h au Mont Saint Vincent. La Moselle : 101 km/h à Rodalbe et 105 km/h à Volmunster. Sur les reliefs vosgiens : 127 km/h à Vagney, 130 km/h à Belmont, 157 km/h à Ballon de Servance et 184 km/h au Markstein.

Cet après-midi, le vent basculera au nord-ouest dans une masse d'air qui se refroidira rapidement. Bien qu'en baisse partielle, de violentes rafales continueront de souffler entre la Lorraine et la Franche-Comté avec des valeurs autour de 100 km/h jusqu'à 15h. Sur le golfe de Gascogne, on relèvera également des rafales de 100 à 120 km/h sur la côte aquitaine, et jusqu'à 90 km/h dans l'intérieur des terres. En soirée, on observera des vents violents dans les Pyrénées Orientales, sur la côte d'Azur et la Corse. Sur le Cap Corse, des rafales à 180 km/h sont attendues. Ailleurs, on mesurera de 100 à 120 km/h aux endroits exposés, et autour de 80 km/h sur le comté niçois. Un niveau de risque important sera encore maintenu sur ces régions.




16/12 @ 09:00 : Ce matin, avec l'éloignement de la dépression en direction de l'Allemagne, les rafales s'affaiblissent progressivement dans le nord-ouest, même si elles dépassent encore les 100 km/h en ce milieu de matinée. En revanche, les vents deviennent de plus en plus violents sur un axe allant du Poitou à l'Alsace. On observera les plus fortes rafales du Centre à la Franche-Comté avec des valeurs entre 100 et 120 km/h, localement 130 km/h.

En fin de matinée, les bourrasques gagneront le sud-ouest, l'Auvergne, et le nord de la région Rhône-Alpes. Elles seront un peu moins fortes que plus au nord, mais atteindront tout de même jusqu'à 110-120 km/h sur le golfe de Gascogne et 80-90 km/h dans l'intérieur des terres.

Cet après-midi, le vent basculera au nord-ouest dans une masse d'air qui se refroidira rapidement. Bien qu'en baisse partielle, de violentes rafales continueront de souffler entre la Lorraine et la Franche-Comté avec des valeurs autour de 100 km/h jusqu'à 15h. Cet épisode tempétueux prendra fin ensuite.

En soirée, on observera des vents violents dans les Pyrénées Orientales, sur la côte d'Azur et la Corse.

Aux dernières observations de 8h, les vents les plus forts continuent d’intéresser la côte atlantique.

  • Dans le Finistère : 112 km/h à la Pointe du Raz.
  • En Vendée : 101 km/h à la Roche-sur-Yon, 102 km/h à Noirmoutier, 107 km/h au Château d'Olonne, 109 km/h au Perrier et 122 km/h sur l'Ile d'Yeu.
  • En Charente-Maritime : 104 km/h à la Rochelle, 108 km/h sur Oléron, 112 km/h à St Agnant 118 km/h à Royan, et 120 km/h sur l'Ile de Ré.
  • En Gironde : 104 km/h au Cap Ferret.
  • En Loire-Atlantique : les vents sont en nette baisse avec des rafales autour de 70 à 85 km/h.

Dans les terres, on enregistre maintenant de nombreuses rafales tempétueuses:

  • Les Deux-Sèvres : 108 km/h à Scillé.
  • Vienne : 101 km/h à Poitiers.
  • L’Indre-et-Loire : 103 km/h à Reignac.
  • L’Indre : 108 km/h à Chateauroux.
  • Le Cher : 103 km/h à Aubigny sur Nere.
  • La Nièvre : 106 km/h à Clamecy.
  • L’Yonne : 101 km/h à Auxerre.
  • Le Jura : 104 km/h à Arbois.
  • L’Aube : 103 km/h à Bouy sur Orvin.
  • La Marne : 104 km/h à Vatry et 116 km/h à Chouilly.
  • Les Ardennes : 104 km/h à Douzy.
  • La Meuse : 100 km/h à Mouzay.
  • La Moselle : 112 km/h à Volmunster et 113 km/h à Seingbouse.
  • La Haute Saône : 122 km/h à Frotey.  
  • Le Puy de Dôme : 212 km/h au Puy-de-Dôme.

Ailleurs, sur un large quart nord-est, les rafales atteignent souvent les 80 à 90 km/h. En revanche dans le nord-ouest, les vents faiblissent avec des rafales autour de 50 à 60 km/h, localement 70 à 80 km/h.

 

b_300_200_16777215_00_images_stories_alerte_carte_rafale_joachim_151211.jpg

15/12 @ 22:30 : Aux dernières observations de 22h, les vents continuent de se renforcer progressivement sur la façade ouest du pays et plus particulièrement du Finistère à la Charente-Maritime. Dans les terres de Bretagne, les rafales atteignent localement les 75 km/h.


Voici quelques valeurs enregistrées sur l'Arc Atlantique :

  • Dans le Finistère : 75 km/h à Brignogan, 95 km/h à Lanvéoc, 104 km/h à la pointe de Penmarch et 122 km/h à Ouessant.
  • Dans le Morbihan : 82 km/h à Vannes, 84 km/h à Lorient et 126 km/h à Belle-Ile.
  • En Vendée : 100 km/h à Noirmoutier et 115km/h à l'Ile d'Yeu.
  • En Charente-Maritime : 83 km/h à la Rochelle et 84 km/h à Royan. 

En mer les vagues atteignent 7 à 8 m sur la pointe Bretonne et le cap Ferret.



15/12 @ 19:30 : Aux dernières observations de 19h, on note un fraîchissement sensible des vents sur la façade ouest du pays.

Dans les terres, vous avez : 
- 60 km/h à Bignan (56)
- 61 km/h à La Roche sur Yon (85)
- 65 km/h à Landivisiau (29)
- 70 km/h à Sainte Gemme la PLaine (85)
- 71 km/h à La Couronne (16)
- 73 km/h à Royan (17)
- 76 km/h à Saint Agnant (17)
Ailleurs, les vents sont toujours autour de 30 à 50 km/h.

Sur les côtes, les conditions sont plus musclées :
- 95 km/h à l'Ile d'Yeu (85)
- 97 km/h à la Pointe du Raz (29)
- 105 km/h sur l'île de Ouessant (29) et l'Ile de Ré

En mer les vagues atteignent 7 à 8 m sur la pointe Bretonne et 6 à 7m sur le cap Ferret.



15/12@16:30 : C'est actuellement la période de relative accalmie, à l'avant de la tempête Joachim qui se trouve sur le proche Atlantique. Les vents soufflent en rafales entre 40 et 50 km/h dans les terres de Bretagne puis en direction de l'Aquitaine. Sur la côte atlantique, on relève par contre de fortes rafales autour de 80 km/h, comme sur la pointe du Raz avec 86 km/h et sur le cap Ferret près du bassin d'Arcachon en Gironde. En mer les vagues atteignent 7-8 m sur la pointe Bretonne et 6 à 7m sur le cap Ferret.

La trajectoire de la dépression s'est précisée ces dernières heures. Elle passera sur le Cotentin en milieu de nuit à 0h pour se diriger vers la Picardie demain à 4h avant de s'éloigner rapidement vers l'Allemagne.

C'est à partir de 18-19h que les vents deviendront tempétueux sur le sud du Finistère avant de se diriger en soirée vers le Morbihan, l'île et Vilaine puis en descendant vers la Vendée. Les rafales atteindront 100 à 110 km/h dans les terres et 110 à 130 km/h sur les côtes.

Dans la nuit, cette tempête progressera rapidement vers l'est. Les régions exposées aux vents les plus violents s'étendront de la Vendée à la Gironde en remontant vers le sud du bassin parisien, le Centre, la Bourgogne, le sud de la Champagne-Ardennes, la Lorraine et la Franche-Comté. On attend des rafales proches de 140 km/h sur les départements de la côte atlantique en alerte orange. Dans les terres, les rafales atteindront entre 100 à 120 km/h, localement 130 km/h. Le passage des vents les plus forts sera assez bref, de l'ordre de 2 à 3 heures.

Vendredi matin, malgré l'éloignement de la dépression en direction de l'Allemagne et la baisse des vents sur un grand quart nord-ouest du pays, les vents resteront violents en marge de celle-ci de la région Poitou-Charentes à l'Alsace. On observera les plus fortes rafales du Centre à la Franche-Comté avec des valeurs entre 100 et 120 km/h, localement 130 km/h.

Vendredi après-midi, le vent basculera au nord-ouest dans une masse d'air qui se refroidira rapidement. Bien qu'en baisse partielle, de violentes rafales continueront de souffler entre la Lorraine et la Franche-Comté avec des valeurs autour de 100 km/h jusqu'à 15h. Cet épisode tempêtueux prendra fin ensuite.

En soirée, on observera des vents violents dans les Pyrénées Orientales, sur la côte d'Azur et la Corse.

Dansson dernier bulletin de surveillance, ce jeudi à 16 heures, Météo France place 48 départements en vigilance orange sur une grande partie du pays, de la façade atlantique au nord-est.



15/12 @ 14:00 : Sur la côte Atlantique au nord de l'estuaire de la Gironde, les vents de sud-ouest commenceront à se renforcer en cours d'après-midi et dépasseront les 110 à 120km/h en rafales à partir de 20h.

Cette zone de vents forts progressera dans les terres et le paroxysme de l'épisode sera atteint vers 23h/00h dans les Pays-de-la-Loire, le Centre, le sud Bretagne et le Poitou-Charentes avec des rafales de 120 à 130km/h près des côtes, 100 à 120km/h dans les terres.

Vers 2h du matin, ce sont les régions du Limousin, l'est de Poitou-Charentes, de la Bourgogne et du sud de la région Centre qui connaîtront des rafales de 100 à 120km/h, ponctuellement plus sur le relief du Massif-Central. Dans le sud Bretagne, les Pays-de-la-Loire et le reste de la région Poitou-Charentes le vent restera violent mais baissera tout de même d'un cran.

Vers 5h du matin, les rafales maximales atteindront les 100 à 110km/h du nord de l'Aquitaine à la Franche-Comté. Près des côtes les rafales pourraient dépasser les 120km/h.

Vers 10h du matin, les rafales dépasseront les 100km/h de l'Aquitaine au nord de la Suisse, ponctuellement plus de 110km/h sur l'ouest de la région Midi-Pyrénées.

Vers 12h, les vents diminueront nettement mais de fortes rafales (supérieures à 100km/h) resteront possibles sous les grains (averses) au passage du front froid.

Cette tempête apportera également de fortes pluies sur les côtes de la Manche, les côtes Atlantiques, les Alpes du Nord et l'ouest du Massif-Central. En plaine, il pourrait ainsi tomber plus de 100mm de pluies au passage de cette dépression.

MétéoFrance a placé ce matin 12 départements en vigilance orange pour tempête, l'organisme météo national prévoit des rafales de 120 à 130km/h sur les côtes (localement 140km/h en Loire-Atlantique), 100 à 110km/h à l'intérieur des terres.




15/12 @ 09:00 : La tempête Joachim n'a pas encore débuté même si l'on relève déjà de violentes rafales le long de la Manche ce matin, en liaison avec le coup de vent précédent. Les plus puissantes ont atteint jusqu'à 122 km/h à la pointe du Raz (29).

A partir du milieu d'après-midi, la dépression Joachim commencera à se creuser au large de la Bretagne. Les premières rafales de secteur sud-ouest atteindront 100 à 120 km/h sur le sud Bretagne et 90 à 100 km/h dans les terres. Ces bourrasques seront accompagnées de pluies continues et parfois fortes.

C'est en soirée que le minimum dépressionnaire circulera en entrée de Manche en se renforçant rapidement. La tempête concernera un large quart nord-ouest avec des vents de plus en plus puissants. Sur les départements du nord du golfe de Gascogne, des rafales à près de 140 km/h sont attendues sur le littoral, et de 100 à 120 km/h dans les terres. Des dégâts sont susceptibles de se produire, de même qu'une surcote marine, même si les coefficients de marée sont moins importants que lors de la tempête Xynthia.

Dans la nuit, cette tempête progressera rapidement vers l'est. Les régions exposées aux vents les plus violents s'étendront de la Vendée à la Gironde, en remontant vers le bassin parisien, le Centre, la Normandie et les Ardennes. On attend des rafales proches de 140 km/h sur le perthuis charentais et le littoral vendéen. Ailleurs, le vent soufflera entre 100 et 120 km/h, y compris dans les terres. Le passage des vents les plus forts sera assez bref, de l'ordre de 3 heures.

Vendredi matin, la dépression circulera sur le Bénélux en se creusant encore, sa pression sera voisine de 965 à 970 HPa. Le gradient très important provoquera de très violentes rafales sur les régions du nord-est (Alsace, Lorraine, Champagne, Bourgogne, nord de la Franche-Comté). Sur cette zone, des pointes ponctuelles à 120-130 km/h sont possibles dans les secteurs les plus exposés. Du sud-ouest au Massif Central, les vents seront plutôt compris de 90 à 110 km/h, jusqu'à 130 km/h sur le littoral aquitain. A l'arrière, une accalmie progressive gagnera le nord-ouest, hormis de la Normandie au Nord-Pas-de-Calais, où de violentes rafales de secteurs nord-ouest sont attendues.

Vendredi après-midi, la tempête s'éloignera peu à peu vers l'Allemagne avec le décalage très rapide de la dépression vers le Danemark. Néanmoins, du Nord-Pas-de-Calais à l'Alsace, des rafales proches de 110 km/h sont encore attendues, associées à de forts grains orageux. Ailleurs, le vent faiblira mais sera toujours voisin de 90-100 km/h.

De très fortes vagues de secteur ouest concernent déjà depuis hier une vaste zone s'étendant de l'entrée de Manche au fond du golfe de Gascogne avec des hauteurs significatives atteignant 6 à 7 m au large, qui se renforcent ce matin, pour atteindre 8 à 10 m au large de la Bretagne et concernent la prochaine pleine mer de jeudi matin (coefficient de marée de 74). Ces vagues sont accompagnées de vents forts à très forts de secteur ouest. Les surcotes ( surélévations du niveau de la mer ) restent relativement faibles, de l'ordre de quelques dizaines de cm.

Sur le Littoral des Côtes d'Armor ( à l'ouest de Perros-Guirec ) , du Finistère et du Morbihan, la période à risque s'étend jusqu'à aujourd'hui jeudi à 12heures. Sur ces littoraux, ces vagues très puissantes provoquent de très forts déferlements. Ces déferlements très forts peuvent générer des submersions localisées sur les parties basses ou vulnérables du littoral, au moment de la pleine mer ( 08h40 à Roscoff, 07h30 au Conquet, 07h10 à Lorient ). Les surcotes ou surélévations du niveau de la mer restent faibles de quelques dizaines de cm.

b_300_200_16777215_00_images_stories_alerte_modele_tempete_Hergen.jpg14/12 @ 16:30 : Alors que la plupart du pays connait déjà un temps perturbé et venté lié à la tempête Hergen qui circule actuellement sur les îles Britanniques, les choses vont empirer avec le passage de la tempête Joachim à partir de demain soir.

C'est dans la nuit de Jeudi à Vendredi que la tempête abordera les côtes du nord-ouest du pays. Joachim se caractérisera par :

  •  Des rafales supérieures à 150km/h sur les côtes, notamment entre le sud- Bretagne et les Charentes-Maritimes.
  • Dans les terres, un axe Vendée/Aube sera particulièrement affecté avec localement des vents de 130km/h à l'intérieur des terres.
  • Plus généralement, le vent soufflera partout au dessus de 100km/h au nord de la Loire, un peu moins au nord de la Seine.

"Joachim" restera a un stade bien inférieur des tempêtes de 1999, mais pourrait rivaliser avec Xynthia en ce qui concerne la force des vents. Toutefois, les coeffiçiants de marrées, bien qu'élevés, resteront plusieurs crans en dessous de Xynthia ce qui devrait limiter les inondations par submersions marines sur le littoral et ce, malgré la très fortes houle.

Les réseaux routiers et ferroviaires ainsi que la circulation aérienne risquent d’être perturbés. Les lignes de communication, lignes électriques et téléphoniques notamment, seront également très exposées. Rappelons que ce type de tempête survient en moyenne tous les 3 ans. Très fortes vagues en mer

De la pointe du Finistère à la côté basque on observera des vagues moyennes de 6 à 7 m sur les secteurs les plus exposés, atteignant jusqu’à 10 m au large.

14/12 @ 09:00 : La trajectoire exacte de la tempête Joachim attendue à partir de demain soir reste incertaine. Les régions les plus touchées par cette tempête pourraient être une bonne moitié nord si la dépression circule en direction de la Manche puis du Bénélux. Dans cette situation, les rafales approcheraient ou dépasseraient les 100 km/h dans les terres, et les 130-140 km/h à proximité du littoral. Plus au sud, c'est également un temps perturbé qui s'imposerait, mais moins venté. La Méditerranée resterait à l'écart. Ce scénario est pour l'instant celui qui est retenu par la plupart des office météorologiques.

L'autre option principale considérée verrait cette fois le minimum dépressionnaire circuler directement sur la France. Si son creusement serait moindre, le gradient resterait tout aussi marqué. En revanche, les régions touchées ne seraient plus les mêmes. En effet, le coeur de la dépression est associé à une zone de vents faibles, qui s'étendrait au nord d'une ligne Nantes - Reims. C'est en revanche depuis la Vendée aux Landes jusqu'au Limousin et au nord-est que les vents seraient les plus violents. Ils atteindraient 130 à 140 km/h sur les côtes, et autour de 90-100 km/h dans les terres.

Enfin, une troisième alternative possible verrait cette fois la dépression se creuser davantage en filant vers l'Irlande. Cette situation, favorisée jusqu'à hier par les modèles météorologiques, est désormais la moins probable. Si elle venait à se produire, on retrouverait de violentes rafales près de la Manche, mais ces bourrasques auraient du mal à rentrer dans les terres. La moitié sud serait, dans ce cas, totalement épargnée.

Si plusieurs scénarios sont encore possibles (ce qui est normal, la prévision d'une tempête s'affinant peu à peu jusqu'à la veille, où sa trajectoire est cernée), la probabilité d'une tempête est en revanche quasiment certaine. Seule son intensité est encore à évaluer. Actuellement, il s'agirait d'un phénomène non exceptionnel, qui se produit une fois par an en moyenne. La possibilité d'une aggravation (tempête type Xynthia, Klaus...), ou au contraire d'une évolution vers un simple fort coup de vent, est encore réelle.

La tempête génèrera de très fortes vagues dès la nuit prochaine sur la Bretagne. Ces très fortes vagues aborderont une vaste zone s'étendant de l'entrée de Manche au fond du golfe de Gascogne avec des hauteurs significatives atteignant 6 à 7 m au large. Ces vagues, de secteur ouest, se renforceront dans le nuit de mercredi à jeudi et pourront atteindre 8 à 10 m au large de la Bretagne. Ces vagues sont accompagnées de vents forts à très forts de secteur Ouest. Les coefficients de marée sont de 78 et 76 pour mercredi et de 74 pour jeudi matin.


Littoral du Finistère et du Morbihan

Période à risque : du jeudi 15 à 4h au jeudi 15 à 12h.

Ces très fortes vagues provoquent de très forts déferlements, ce phénomène est aggravé par une houle avec une longue période. Des submersions marines localisées sur les parties basses ou vulnérables du littoral peuvent intervenir au moment de la pleine mer (7h30 au Conquet, 7h10 à Lorient). Les surcotes ou surélévations du niveau de la mer sont de l'ordre de 10 à 20cm.
Informations complémentaires:

Vigilance jaune vagues-submersion pour les départements des Côtes d'Armor, de Loire-Atlantique, Charente-Maritime, Gironde, Landes et Pyrénées-Atlantiques.

Littoral des Cotes d'Armor

Période à risque : du mercredi 14 à 19h jusqu'au 15 à 06h au moins.

De fortes vagues concerne la côte pour toute la période. La surcote prévue atteint 25 cm lors de la marée haute de ce soir. De forts déferlements seront plus marqués autour des heures de pleine mer et risque d'engendrer des submersions sur les parties exposées du littoral.


Littoral de la Loire Atlantique, de la Vendée et de la Charente Maritime

Période à risque : en cours jusqu'au 15 à 06h au moins.

De très fortes vagues concerne la côte pour toute la période. La surcote prévue atteint 30 à 50 cm en allant du sud au nord. De forts déferlements, même dans des endroits habituellement abrités, seront plus marqués autour des heures de pleine mer et risque d'engendrer des submersions sur les parties exposées du littoral.

Littoral des Pyrénées Atlantiques, des Landes et de la Gironde

Période à risque : en cours jusqu'au 15 à 06h au moins.

Les forts déferlements sur le rivages seront plus marqués autour des pleines mer de mercredi et jeudi. La surélévation du niveau de la mer (surcote) atteint 30 à 40 cm sur le département de la Gironde. Les très fortes vagues concernent principalement le littoral des Pyrénées Atlantiques et des Landes.





13/12 @ 14:30 : Après la série de coups de vent de cette semaine, le potentiel tempêtueux sera maximal la France à partir de jeudi soir, et ce jusqu'à samedi matin. Une forte tempête (Joachim) est confirmée sur notre pays entre jeudi et vendredi (similaire à Xynthia mais aussi à celles du 25 janvier et 3 février 1990.

Si plusieurs scénarios sont encore possibles, la probabilité d'une tempête est en revanche quasiment certaine. Seule son intensité est encore à évaluer. Actuellement, il s'agirait d'un phénomène non exceptionnel, qui se produit une fois par an en moyenne. La possibilité d'une aggravation (tempête type Xynthia, Klaus...), ou au contraire d'une évolution vers un simple fort coup de vent, est encore réelle.

La trajectoire exacte de la dépression reste incertaine, ainsi que son creusement. Les régions les plus touchées par cette tempête pourraient être une bonne moitié nord si la dépression circule en direction de la Manche puis du Bénélux. Dans cette situation, les rafales approcheraient ou dépasseraient les 100 km/h dans les terres, et les 130-140 km/h à proximité du littoral. Plus au sud, c'est également un temps perturbé qui s'imposerait, mais moins venté. La Méditerranée resterait à l'écart.

L'autre option principale considérée verrait cette fois le minimum dépressionnaire circuler directement sur la France. Si son creusement serait moindre, le gradient resterait tout aussi marqué. En revanche, les régions touchées ne seraient plus les mêmes. En effet, le coeur de la dépression est associé à une zone de vents faibles, qui s'étendrait au nord d'une ligne Nantes - Reims. C'est en revanche depuis la Vendée aux Landes jusqu'au Limousin et au nord-est que les vents seraient les plus violents. Ils atteindraient 130 à 140 km/h sur les côtes, et autour de 90-100 km/h dans les terres.

Cette tempête va rapidement se déplacer vers l’Est et on retrouvera déjà les rafales les plus fortes du côté de la Meuse, Moselle, et Meurthe-et-Moselle en fin de nuit avec là aussi des rafales de l’ordre de 130 à 140 km/h. Entre les deux, les vents devraient souffler entre 100 et 120 km/h (130 km/h et même 140 km/h localement) sur la région Centre, l’Ile de France, la Champagne Ardenne.

Enfin, une troisième alternative possible verrait cette fois la dépression se creuser davantage en filant vers l'Irlande. Cette situation, favorisée jusqu'à hier par nos modèles météorologiques, est désormais la moins probable. Si elle venait à se produire, on retrouverait de violentes rafales près de la Manche, mais ces bourrasques auraient du mal à rentrer dans les terres. La moitié sud serait, dans ce cas, totalement épargnée.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 2.075
  • A l’étranger : 17.042
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 30.875
  • A l’étranger : 1.384.513
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 55.904
  • A l’étranger : 3.566.480
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"