Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 30/11/2021 à 15:29

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement

 

b_300_200_16777215_00_images_stories_images_evt_2012_Evan_12.JPG15/12: Après avoir frappé les îles Samoa, le cyclone Evans (de catégorie 3/5) frappe Wallis et Futuna.

Depuis hier (heure locale), une alerte est en cours ; on attend des rafales de 150 km/h sur les caps et côtes exposés (110 à 140 km/h ailleurs), une forte houle (avec des creux de 4 à 8 mètres au large) sur Wallis, le tout accompagné de fortes précipitations (plus de 150 mm en 24 heures). Sur l'île Futuna, plus excentrée par rapport à la trajectoire d'Evan, les rafales de vents sont moins fortes et les pluies attendues plus limitées. Néanmoins, une alerte est également en cours sur cette île.

Après leur passage sur Wallis et Futuna, le cyclone Evan se dirigera vers les îles Fidji placées d'ores et déjà en préalerte cyclonique. Sur ces îles également, de violentes intempéries sont attendues.

Par la suite, ce cyclone aura tendance à faiblir, mais sa trajectoire reste à surveiller car la Nouvelle-Calédonie pourrait être impactée en milieu de semaine prochaine mais de manière très atténuée (le cyclone Evan sera alors en fin de vie et ne sera plus qu'une simple dépression).

 

14/12: Après avoir touché les îles Samoa, la tempête tropicale se renforce puisque c'est devenu un cyclone de catégorie 1 sur l'échelle de Saffir-Simpson. Evan devrait alors faire une boucle pour se diriger vers le sud-est et menacer l'archipel des îles Fidji au cours du week-end.

 Les vents moyens pourraient alors atteindre 140 km/h avec des pointes à 180 km/h et les précipitations pourraient dépasser 200 millimètres en quelques heures avec un risque important d'inondations. Cette prévision de trajectoire manque encore de fiabilité mais la situation est à surveiller avec attention. Le passage du cyclone engendrera aussi une importante houle cyclonique, comprise de 4 à 6 m car Evan pourrait atteindre la catégorie 3.

 

13/12: Après avoir touché les îles Samoa, la tempête tropicale devrait se renforcer et passer typhon de catégorie 1 puis 2 sur l'échelle de Saffir-Simpson. Le typhon devrait alors faire une boucle pour se diriger vers le sud-est et menacer l'archiopel des îles Fidji au cours du week-end. Les vents moyens pourraient alors atteindre 140 km/h et les rafales 180 km/h et les précipitations pourraient dépasser 200 millimètres en quelques heures avec un risque important d'inondations. Cette prévision de trajectoire manque encore de fiabilité mais la situation est à surveiller avec attention. Le passage du cyclone engendrera aussi une importante houle cyclonique.

 

12/12 : La tempête tropicale Evan s'est formée au niveau de l'archipel des îles Samoa. Le système génère actuellement des vents soufflant à 100 km/h et devrait toucher les îles des Samoa et des Samoa Américaine dans les prochaines heures.

Evan devrait ensuite faire demi tour et se renforcer pour atteindre le stade cyclonique de catégorie 1. A plus longue échéance, le système devrait atteindre l'intensité de cyclone de catégorie 2 et toucher l'archipel des Fidji.

 

 

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 29/11/2021)
  • En France / DOM : 2.077
  • A l’étranger : 17.052
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 29/11/2021)
  • En France / DOM : 30.876
  • A l’étranger : 1.384.523
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 29/11/2021)
  • En France / DOM : 55.904
  • A l’étranger : 3.566.619
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"