Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 21/01/2022 à 09:29

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Alertes en cours
Aucune alerte en cours actuellement
Partager via...

 

>>> Consulter l'article dédié à cet évenement

 

04/03: La tempête Christine va continuer de générer des vents très forts à violents ce matin, des côtes charentaises au pays-basque.Compte tenu des coefficients de marée encore élevés (108 ce matin), cette situation engendre de très grosses vagues sur les littoraux de l'Atlantique et surtout celui des Pyrénées Atlantiques. Le risque de submersion reste important jusqu'à ce midi notamment pour la côte basque.

 

Les hauteurs maximales ont été atteintes en milieu de nuit au large de l'Aquitaine avec des valeurs proches des 20 mètres et 16 m à la côte, cela avant une baisse progressive jusqu'à ce matin. Le risque reste élevé encore durant la matinée.

Cette très forte dégradation engendre également une très importante surélévation du niveau de la mer (surcote). Même si la marée haute est passée, le risque reste présent sur le littoral aquitain jusqu'en milieu de journée.

Dans ce contexte météorologique, les départements allant de la Charente Maritime au Pays-Basque restent en alerte orange jusqu'à ce midi.

La tempête Christine, suivie d'une perturbation mercredi, va apporter des précipitations de plus en plus fortes sur l'ensemble de la chaîne pyrénéenne. Elle va engendrer d'importants cumuls de pluie.

 

Les averses fortes concernent encore ce matin tout les départements en alerte et plus particulièrement les Landes, les Pyrénées Atlantiques et les Hautes-Pyrénées.

On relève des cumuls sur les dernières 72h de l'ordre de 45 à 55 mm sur les départements en alerte orange, soit l'équivalent des 3/4 d'un mois de précipitation en 3 jours. Sur les déparements voisins, les cumuls sont moindres. Trés localement, les cumuls se portent déjà quasiment à 100 mm en 72h, avec 94,9 mm relevé à Urepel dans les Pyrénées Atlantiques.

 

Les pljuies vont se renforcer à nouveau dans la nuit avec l'arrivée d'une autre perturbation et avant une nouvelle baisse mercredi matin. On attend jusqu'à 70 mm d'ici mercredi matin sur le sud-est des Pyrénées Atlantiques, le sud-ouest des Hautes-Pyrénées, et 30 à 50 mm entre la Haute-Garonne et l'Ariège.

 

 

 

 

02/03 : A partir ce soir et jusqu'à mardi matin, la tempêteChristine (970 hpa) traversera le nord de l'Angleterre et affectera les côtes françaises où elle engendrera à son passage des vents très forts (90 à 100 km/h, voire 120 km/h) près des côtes.

Compte tenu des coefficients de marée très élevés (de 115 dimanche à 112 lundi), cela engendrera de très grosses vagues sur les littoraux de l'Atlantique et de la Manche. Le risque de submersion sera donc maximal au moment des pleines mers lundi matin et lundi soir (voir les horaires des marées ici) et même encore mardi matin pour la côte basque. La situation restera délicate mardi matin lors de la pleine mer.

Avec le rapprochement de la dépression Christine vers le nord des îles britanniques d'ici ce soir, les vagues vont très progressivement se renforcer dans la nuit. Elles atteindront en moyenne en fin de nuit 7 à 9 m au large du Finistère et de 5 à 7 mètres sur le reste de la façade atlantique.

Ce renforcement se poursuivra lundi. En début d'après-midi, les vagues atteindront 9 à 11 m au large du Finistère, de 6 à 9 m au large des Côtes d'Armor et du Morbihan. Le maximum sera atteint l'après-midi avec des hauteurs de 10 à 13 m au large de la Bretagne et 3 à 5 m en direction de l'entrée de la mer du Nord.

Lundi soir, elles se renforceront de la côte Vendéenne à la côte Basque avec des valeurs maximales de 7 à 12 m au large jusqu'à mardi matin.

Ces énormes vagues seront liées à la fois à une puissante houle d'ouest générée par la dépression Christine et à des vents très forts, voire violents qui atteindront fréquemment les 90-100 km/h en rafales, jusqu'à 120 km/h sur les caps et côtes exposés (de la côte vendéenne au pays basque ainsi que sur le Finistère).

Cette très forte dégradation engendre une très importante surélévation du niveau de la mer (surcote). Et au moment de la marée haute, des submersions se produiront compte tenu des forts coefficients de marée (115 puis 112), tout cela étant renforcé par une puissante houle d'Ouest puis Nord-ouest venue du grand large.

Les départements les plus exposés pour cet événement seront le Finistère mais surtout lesPyrénées-Atlantique. Mais le littoral atlantique et la Manche seront aussi fortement impactés.

Par ailleurs, les cours d'eau de la Laïta de la Morlaix ainsi que l'estuaire de la Gironde connaissent une montée des eaux. Au moment de la pleine mer, attention au risque d'inondations lié à la conjonction des hauts niveaux des débits et des forts coefficients de marée.

Après le court répit intervenu dimanche, et sous l'influence de basses pressions qui se maintiennent jusqu'à mercredi prochain, d'abondantes précipitations sont à nouveau attendues sur le piémont pyrénéen avec des chutes de neige à nouveau remarquables entre les Pyrénées-Atlantiques et l'Ariège.

Dès la nuit de dimanche à lundi, une perturbation très active traverse la chaîne pyrénéenne accompagnée de puissantes rafales de vents. A son passage, un épisode fortement pluvieux est attendu, avec de nouvelles chutes de neige dès 800 mètres d'altitude.

Tout au long de la journée de lundi, les précipitations se poursuivent, sous forme d'averses intenses, avec de puissantes rafales de vent (jusqu'à 100 km/h en plaine).

Mardi et mercredi, toujours aucune évolution à prévoir, avec une situation de blocage qui perdure et d'abondantes précipitations, d'autant qu'une dépression très dynamique devrait traverser tout le Sud-ouest dans le courant de la journée de mardi ; une dépression virulente, avec à la clef un nouveau renforcement des pluies en plaine et de la neige en montagne, au-dessus de 800 mètres d'altitude.

Pendant toute la durée de l'événement (72 heures), le vent soufflera fort, voire très fort en haute-montagne avec la formation d'importantes congères. Le risque d'avalanche pourra même devenir maximal, d'autant qu'il a déjà beaucoup neigé la semaine passée (1 mètre de neige fraîche).

Sur la totalité de l'épisode, on attend jusqu'à 100 à 200 mm d'ici mercredi matin sur les Pyrénées Atlantiques, les Hautes-Pyrénées, la Haute-Garonne et de 80 à 150 mm sur l'Ariège. Cela se traduira en montagne par des cumuls de neige pouvant atteindre entre 1 et 1,50 mètres de neige supplémentaires, qui s'ajouteront à la neige déjà présente au sol.

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 20/01/2022)
  • En France / DOM : 2.088
  • A l’étranger : 17.158
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 20/01/2022)
  • En France / DOM : 30.878
  • A l’étranger : 1.392.326
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 20/01/2022)
  • En France / DOM : 55.949
  • A l’étranger : 3.648.548
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"