Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 07/12/2021 à 17:44

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement 

 

 

b_300_200_16777215_00_images_stories_images_evt_2015_Bansi_15.JPG16/01 : Bansi continue de menacer Rodrigues. Des conditions cycloniques prévalent toujours sur l’île, bien que le cyclone soit passé à son point le plus proche de l’île, soit environ 100 km au nord-est, vers 4 heures ce vendredi 16 janvier. L’alerte 4 a été maintenue, indique la station météo dans son bulletin de 6 heures.

Durant les trois dernières heures, des rafales de 133 km/h ont été enregistrées à Citronnelle, 126 km/h à Pointe Canon et 124 km/h à Plaine Corail. Des grosses pluies et des orages s’abattent également sur l’île. Et selon la météo, des raz-de-marée pourraient inonder certaines régions du littoral. La population est invité à la prudence et à ne pas sortir.

Bansi se trouvait à 6 heures à environ 120 km au nord-nord-est de Rodrigues. Il se déplace dans une direction générale de l’est-sud-est à une vitesse de 15 km/h. Sur cette trajectoire, il s’éloigne lentement de l’île.

 

15/01: nouvelle trajectoire pour Bansi, dont le centre se rapproche davantage de Rodrigues. Le cyclone tropical se déplace maintenant vers l’est-sud-est à environ 10 km/h. La station météo de Vacoas a ainsi, dans son bulletin de 4 heures ce jeudi, décidé de maintenir l’alerte 2. D’autant plus que les images satellites montrent que Bansi s’est intensifié durant les dernières heures.

Selon les prévisionnistes, le « risque de ressentir des vents cycloniques a considérablement augmenté » et Bansi est devenu une « menace sérieuse » pour Rodrigues. Le cyclone était situé à 4 heures à environ 410 km au nord-ouest de Rodrigues.

Des averses devraient s’abattre sur l’île aujourd’hui. Et des houles de 6 à 8 mètres sont attendues, principalement sur les côtes ouest, nord et est. Quant au vent, il soufflera de l’est-nord-est à une vitesse de 40 à 50 km/h avec des rafales atteignant les 100 km/h. Ces six dernières heures, les plus fortes rafales ont été enregistrées à Pointe Canon, avec 93 km/h et Plaine Corail avec 70 km/h.

 

14/01 : A 4 heures ce mercredi, le système était situé à environ 290 km presqu’au nord de Maurice et se déplace dans une direction de l’est à environ 6 km/h.Si l’intense cyclone tropical maintient ce déplacement, il s’éloignera de Maurice.

Sur une telle trajectoire, Rodrigues se trouve également menacée. L’île est passée en alerte 1 ce matin. 

Dans le cas de Maurice, si jamais Bansi bouge légèrement vers le sud-est, son centre passera près de l’île. Près du centre, des rafales allant jusqu’à 200 km/h ont été enregistrées et il est prévu que Bansi se renforce de nouveau en cyclone de catégorie 4 dans les prochaines heures.

 

 

13/01 : Après s'être rapproché à un peu moins de 400 km des côtes réunionnaises, BANSI a, comme prévu, changé de trajectoire, obliquant abruptement son déplacement en direction de l'est. A la faveur de ce virage, le département est ainsi demeuré à bonne distance du coeur du météore, ce qui a ainsi évité à l'île de subir une dégradation plus marquée des conditions météorologiques.

Si en fin de journée de ce lundi, le cyclone n'a pas encore commencé de s'éloigner franchement de nos côtes, du fait de l'inflexion plus est-sud-est de son déplacement, cela ne remet pas en cause la tendance favorable, à savoir que le cyclone se dirige toujours vers l'est des Mascareignes. Le risque d'un revirement de trajectoire apparaissant quasiment exclu, on peut considérer que le risque cyclonique devient négligeable et que BANSI nous aura épargné (et c'est heureux, car celui-ci est devenu un cyclone très puissant...).

La Réunion n'aura donc été concernée que par la périphérie du système nuageux associé au cyclone, d'où une dégradation limitée des conditions météorologiques, avec un temps modérément perturbé.

Les vents n'ont pas connu de renforcement significatif (81 km/h de rafale maximale mesurée - à Pierrefonds), tandis que les pluies sont demeurées d'ampleur tout à fait raisonnable, concernant principalement la façade est et prioritairement les Hauts (138 mm en 24h recueillis à Salazie, 101 mm à La Plaine des Palmistes, et plus de 200 mm au Gîte du volcan).

Bansi est actuellement classé en cyclone de catégorie 4 et devrait se renforcer en catgéorie 5 dans les prochaines heures. Cependant, il est difficile de préciser quand le cyclone passera à son point le plus rapproché de Maurice et à quelle distance, en raison de sa vitesse très lente (7 km/h).

Mais, sur sa trajectoire, le centre de Bansi continue à s’approcher de Maurice et demeure une menace potentielle. Le risque d’avoir des vents cycloniques existe toujours.

Selon les différents modèles de trajectoire effectués par Météo France et une agence américaine, Bansi passera entre Maurice et Rodrigues pour ensuite se diriger vers le sud. Toutefois, en raison de sa puissance, il représente un danger potentiel pour les deux îles.

En effet, près du centre du cyclone, on estime que le vent souffle entre 160 et 200 km/h et que les rafales peuvent atteindre 290 km/h. Port-Louis avait enregistré des rafales de l’ordre de 90 km/h hier.

 

 

12/01: La Préfecture ure de La Réunion vient d'annoncer que l'île était placée en pré-alerte cyclonique. Selon Météo France, la dépression tropicale est devenue "tempête tropicale modérée" baptisée Bansi et était à 420 km au nord de La Réunion. Le système se daplace à 13 km/h en direction de l'Est. Sa pression estimée au centre est de 933 HPA.

Sa trajectoire prévisionnelle la fera passer au plus près des côtes réunionnaises (environ 300 km), vers 12 h locales, ce lundi 12 janvier, à l’état de cyclone. La zone périphérique de ce système présente une menace potentielle pour l’île dans les jours à venir.

Bansi devrait ensuite changer de trajectoire vers l'Est avant de prendre un cap au Sud-Est. Durant sont périple, le système devrait atteindre l'intensité de cyclone de classe 3 et risque d'affecté l'Est de l'île Maurice et Rodrigues

 

11/01: La tempête tropicale Bansi s'est formée à 500 km au Nord-Nord-Est de la Réunion et génère des ondes tropicales très pluvieuses et peu mobiles sur l'ensemble de l'archipel des Mascareignes (Runion et île Maurice) durant les prochaines 48 h.

En raison de leur caractère stationnaire notamment sur les zones de relief, ces pluies sont susceptiles de provoquer des déordement de cours d'eau.  Ce système très instable devrait encore se renforcer et dégénérer en raison de la proximité de la tempête tropicale "Bansi"

On attend ainsi jusqu'à 300 mm de pluies d'ici mercredi matin et une houle cyclonique résiduelle avec des vagues de 4 à 6 mètres. Les vents se renforceront également, atteignant les 100 à 110 km/h en pointes.

Cette dernière,  après avoir stationné au large des côtes réunionnaise, va prendre un cap vers le sud-est et pourrait se rapprocher de l'île Maurice. A ce stade la tempête se sera vraisemblalement renforcé en cyclone de classe 1.

 

 

 

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 06/12/2021)
  • En France / DOM : 2.076
  • A l’étranger : 17.065
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 06/12/2021)
  • En France / DOM : 30.876
  • A l’étranger : 1.384.594
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 06/12/2021)
  • En France / DOM : 55.904
  • A l’étranger : 3.566.619
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"