Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 28/11/2021 à 10:21

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement 

 

07/07 : Ce matin, les 30 degrés vont être rapidement atteint dès 10h en vallée du Rhône et sur l'Auvergne. Cet après-midi, la barre des 37°C sera atteinte en Auvergne avant que les températures ne chutent en soirée et nuit prochaine, marquant la fin de cette période caniculaire. L'air deviendra nettement plus respirable. S'en suivra une période de répit, avant l'arrivée de nouvelles chaleurs à partir du prochain week-end.

 

06/07 : L'épisode caniculaire va se poursuivre aujourd'hui, avec 14 départements maintenues en vigilance orange. Les départements maintenus en alerte orange-canicule sont donc: l'Ain, l'Allier, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, le Jura, la Loire, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Saône-et-Loire, la Savoie, la Haute-Savoie, et le Vaucluse.

De son côté, Météo France a décidé de maintenir 16 départements en vigilance orange, avec une liste légèrement différente: l'Allier, le Cantal, la Haute-Loire, le Puy-de-Dôme,l'Ain, l'Ardèche, la Drôme, l'Isère, la Loire, le Rhône, la Savoie, la Haute-Savoie, la Corrèze, la Saône-et-Loire, le Tarn et le Tarn-et-Garonne.

Dans son bulletin météo de 6 heures, Météo France annonce en revanche une fin de vigilance orange dans 10 départements, ceux d'Alsace (Bas-Rhin, Haut-Rhin), de France-Comté (Doubs, Jura, Haute-Saône, Territoire de Belfort), de Côte d'Or, de Meurthe-et-Moselle, Moselle et Vosges. "Sur ces départements,où il a fait encore très chaud hier (37,7°C relevés dimanche après-midi à Strasbourg, 36,9°C à Dijon), la nuit a apporté un rafraichissement", précise le bulletin.

Cette canicule se prolongera sur la moitié est du pays jusqu'à mardi, particulièrement entre l'Auvergne, Midi-Pyrénées et la région Rhône-Alpes alors que les températures vont baisser dès ce lundi dans le quart nord-est. À partir de demain soir, les températures baisseront définitivement sur tout le pays, pour retrouver un niveau de saison, mettant fin à cette canicule.

 

04/07 : Nouveaux records avec 38,3°C à Strasbourg (67) et 38,7°C à Colmar (68). Dans l'après-midi de samedi les températures ont atteint les 36 à 38°C de la région Rhône-Alpes au nord-est.

Dimanche, en dehors du nord-ouest touché par des averses orageuses, la canicule va persister sur de nombreuses régions du centre-est au nord-est. Paris et la petite couronne, ainsi que la Champagne et le Centre sortent de l'alerte avec le passage des orages.

Cette canicule va se prolonger sur la moitié est du pays jusqu'en milieu de semaine prochaine particulièrement de l'Alsace à la région Rhône-Alpes. Elle sera ponctuée de quelques périodes orageuses, mais restera assez remarquable par son intensité et ses fortes chaleurs.

 

 03/07 : Cet après-midi, les températures maximales seront à nouveau orientées à la hausse au nord comme au sud du pays. Du Sud-Ouest à l'Ile de France, du Nord-est au Lyonnais elles seront comprises entre 36 et 39 degrés. L'épisode caniculaire s'annonce durable, puisqu'il est probable qu'il se prolonge au moins jusqu'en fin de semaine, voire début de semaine prochaine sur l'Est.

Episode caniculaire en cours et qui va se poursuivre sur une bonne partie du pays pendant plusieurs jours.

 

02/07: aujourd'hui les températures sont toujours très élevées du Nord-Est au Centre-Est. Elles baissent de la région Nord-Pas-De-Calais jusqu'au Val de Loire, en rapport avec une dégradtion pluvio-orageuse. 

Demain une nouvelle bouffée d'air chaud remontera depuis l'Espagne sur le pays, avec à la clef des températures caniculaire à nouveau sur les 3/4 du pays. Les 40 °C pourraient être atteint localement dans le Sud-Ouest.

Samedi, en dehors du nord-ouest touché par des averses orageuses, la situation restera très chaude.

Cette canicule va se prolonger sur une grande moitié est du pays, particulièrement de l'Alsace à la région Rhône-Alpes, jusqu'en milieu de semaine prochaine avec un risque de prolongation.

 
 

 

01/07 : l'air très chaud et sec venu d'Espagne continue sa progression. L'axe le plus chaud se retrouve ce matin sur toute la moitié ouest du pays.

Les températures relevées à 5 heures locales sont encore très chaudes, le plus souvent supérieures à 20 degrés : 22 degrés à Paris, Rennes, Clermont-Ferrand et Toulouse, 23 degrés à Bordeaux, 24 degrés à Lyon. Quelques orages affectent l'ouest du pays.

L'air très chaud et sec va s'étendre progressivement aux régions de l'est. Cet après-midi, les températures maximales dépasseront les 35 degrés dans de nombreuses régions. 39 degrés sont attendus à Paris, les pics proches de 40 degrés sont prévus sur le sud de la Champagne, la Bourgogne et le Périgord.

L'épisode caniculaire s'annonce durable, puisqu'il est probable qu'il se prolonge jusqu'en fin de semaine. Il faut noter que les départements proches de l'Atlantique ont subi mardi et subiront encore mercredi un pic de chaleur très fort, mais l'arrivée jeudi d'une masse d'air océanique plus fraîche va permettre une baisse importante des températures sur ces régions.

  

 

30/06 : Aujourd'hui mardi, de l'air très chaud qui remonte d'Espagne va progresser du Sud-Ouest au bassin parisien et jusqu'au lyonnais. A partir de cet après-midi, sur ces régions, les températures atteindront des valeurs caniculaires. L'épisode caniculaire s'annonce durable, puisqu'il est probable qu'il se prolonge jusqu'en fin de semaine.

Les maximales atteindront souvent les 35 degrés. On attend jusqu'à 37 degrés sur Lyon, et le seuil des 40 degrés sera atteint voire parfois dépassé dans le Sud-Ouest. La nuit prochaine sera la première nuit avec des minimales souvent au-dessus de 20 degrés.

Il faut noter que les départements proches de l'Atlantique vont subir aujourd'hui mardi et mercredi un pic de chaleur très fort, mais l'arrivée jeudi d'une masse d'air océanique plus fraîche va permettre une baisse importante des températures. Aussi le pic de chaleur ne durant que 2 jours, ces départements ont été placés en vigilance jaune. De même, l'influence du vent marin et de l'autan va contribuer à limiter la hausse des températures sur le Languedoc-Roussillon et une bonne partie de Midi-Pyrénées.

Mercredi, les températures seront en légère baisse sur la frange littorale de l'Atlantique en direction de la Bretagne et de la Normandie, excluant un risque de canicule à proprement parlé sur ces zones, malgré un temps particulièrement chaud et lourd. En revanche, partout ailleurs, après une nuit où les températures ne baisseront pas beaucoup, la chaleur s'étale, en direction de l'est et du nord, où l'alerte sera très probablement étendue.

Jeudi, les températures resteront très élevées sur l'ensemble du pays, malgré une légère baisse notamment sur le nord-ouest en raison d'un passage faiblement orageux amenant une fraîcheur toute relative.

La canicule se poursuivra sur l'ensemble du pays pour les journées de vendredi et samedi, avec même probablement une nouvelle hausse du thermomètre, atteignant une fois encore des valeurs proches des records. Pour la semaine suivante, la canicule se maintiendra dans le sud. Il fera encore très chaud au nord.

Une possible amélioration est attendue entre samedi soir et dimanche au nord, en raison de l'arrivée par l'océan d'une masse d'air un peu moins chaud. En revanche, les conditions caniculaires seront encore de mise au moins jusqu'en milieu de semaine suivante sur le centre-est.

 

 

29/06 :  une vague de chaleur caniculaire va se mettre en place  à partir de mardi 30 juin et devrait se prolonger au moins sur toute la semaine. Des épisodes de canicule dans de nombreuses régions sont également à prévoir, un phénomène qui n'avait pas été observé à cette période de l'année depuis plus de 60 ans. Le thermomètre va flirter avec les 40 degrés dans le Sud-Ouest, d'où partira cette vague qui s'étendra progressivement à l'ensemble du pays.

Dès mardi, des conditions très chaudes sont attendues dans le sud-ouest du pays avec des valeurs atteignant 35 à 40°C et localement plus. Les régions du Centre et du Centre-Est afficheront déjà des températures supérieures aux seuils de canicule. Dans le nord et l'est, il fera chaud, mais les températures resteront supportables.

Mercredi, les températures seront en légère baisse sur la frange littorale de l'Atlantique en direction de la Bretagne et de la Normandie, excluant un risque de canicule à proprement parlé sur ces zones, malgré un temps particulièrement chaud et lourd. En revanche, partout ailleurs, après une nuit où les températures ne baisseront pas beaucoup, la chaleur s'étale, en direction de l'est et du nord, où l'alerte sera très probablement étendue.

Jeudi, les températures resteront très élevées sur l'ensemble du pays, malgré une légère baisse notamment sur le nord-ouest en raison d'un passage faiblement orageux amenant une fraîcheur toute relative.

La canicule se poursuivra sur l'ensemble du pays pour les journées de vendredi et samedi, avec même probablement une nouvelle hausse du thermomètre, atteignant une fois encore des valeurs proches des records.

Pour la semaine suivante, la canicule se maintiendra dans le sud. Il fera encore très chaud au nord. Une possible amélioration est attendue entre samedi soir et dimanche au nord, en raison de l'arrivée par l'océan d'une masse d'air un peu moins chaud. 

La France ne sera pas le seul pays touché par cette vague de chaleur, provoquée par une vaste dépression sur l'Atlantique qui fait remonter des masses d'air chaud à partir de l'Espagne. Outre la péninsule ibérique, elle s'abattra aussi sur la Belgique et remontera jusqu'au sud de l'Angleterre. Il devrait faire 33 ou 34 degrés à Londres.

Airparif, l'organisme de surveillance de la qualité de l'air dans la région parisienne, a d'ores et déjà prévu pour ce vendredi un épisode de pollution avec un possible dépassement du seuil d'information pour l'ozone.

De son côté, sur son site internet, le ministère de la Santé rappelle que «la chaleur fatigue toujours» et «peut entraîner des accidents graves et mêmes mortels, comme la déshydratation ou le coup de chaleur».

A l'été 2003, un épisode caniculaire avait été à l'origine de 70.000 décès supplémentaires dont près de 20.000 en France, selon l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm).

 

 

26/06 : aujourd'hui, en liaison avec une remontée d’air chaud en provenance d’Espagne, les températures affichent un niveau déjà élevé (jusqu’à 31°C à Paris ou encore 34°C à Toulouse). Ces valeurs sont supérieures de 5 à 9°C aux normales de saison.

Demain, en liaison avec de l’air plus frais s’infiltrant par les côtes de la Manche et de l’Atlantique, le mercure  devrait accuser une baisse sensible pour redevenir de saison, sauf au sud-est où la chaleur restera marquée (entre 30 et 33°C).

A compter de dimanche l’anticyclone va se reforcer ce qui favorisera la remontée des températures. Celles-ci retrouveront le niveau déjà atteint vendredi, c’est-à-dire autour de 25 à 30°C au nord de la Loire et jusqu’à 34°C dans les régions situées autour de la vallée de la Garonne.

Lundi, nous gagnerons un ou deux degrés, notamment entre le littoral de l’Atlantique et les régions méditerranéennes où les valeur seront comprises entre 32 et 35°C.

A partir de mardi à la faveur de la remontée sur le pays d’air subtropical, entre une dépression sur l'Atlantique et un anticyclone sur l'Europe Centrale, la situation deviendra caniculaire. Dans un premier temps, les régions du sud-ouest seront les plus concernées avec plus de 35°C mardi après-midi et même localement 40 à 42°C dans l’intérieur de l’Aquitaine. Ailleurs, les valeurs afficheront de 28 à 34°C.

Mercredi, la forte chaleur s'intensifiera, tout en gagnant les régions situées au nord de la Loire. Des Pyrénées et jusqu’à l’Île-de-France, des valeurs maximales de l’ordre de 35 à 37°C et même 39 à 42°C dans l’intérieur du sud-ouest sont attendues. Les températures nocturnes seront, quant à elles, également très élevées avec pas moins de 15 à 18°C dans l’est et de 17 à 22°C dans l’ouest.

Jeudi et vendredi, la chaleur sera tout aussi accablante, en continuant à progresser vers les régions de l’est et du centre-est. Les maximales atteindront alors 35 à 37 ou 38°C l'après-midi entre le bassin parisien, la Champagne-Ardenne, la Bourgogne, le Centre, la région Rhône-Alpes ou encore l’Auvergne et autour de 20°C la nuit. 

A partir de jeudi et surtout de vendredi la fiabilité des  prévisions devient plus limitée, en raison d’une incertitude des différents modèles de prévision numériques. Selon certains scénarios, l’avancée de la dépression sur le proche Atlantique apporterait un temps plus nuageux et plus orageux, ce qui aurait pour effet de faire baisser les températures et de rejeter alors l’air le plus chaud vers les régions de l’est puis vers l’Europe centrale. En revanche d'autres modèle prévoient une continuation des conditions favorables au maintien de températures très élevée durant plusieurs jours. 

 

  {nomultithumb}

25/06 : Entre une dépression sur l'Atlantique et un anticyclone sur l'Europe Centrale, de l'air subtropical, en provenance des pays du Maghreb remontera sur la France et la péninsule Ibérique. C'est entre mardi et mercredi que les plus fortes chaleurs sont attendues. Si ce scénario se confirme, nous pourrions atteindre par endroits 33 à 36°C au nord et 36 à 40°C entre le sud-ouest et l'arrière-pays méditerranéen.

Sur la péninsule Ibérique, le mercure devrait monté encore plus haut puisque des températures comprises entre 38 et 44 °C devraient affecter la plupart des régions dès ce week-end.

 À partir du mardi 30 juin, une vague de chaleur concernera la majeure partie du pays. Sur les régions Aquitaine, Midi-Pyrénées et Limousin, les températures minimales et maximales seront très élevées, parfois même proches des records. Elles ne devraient pas descendre la nuit sous les 20 à 24°C pour les minimales et devraient atteindre l'après-midi 34 à 38°C pour les maximales, voire plus par endroits. Ces températures élevées devraient persister jusqu'en fin de semaine.

Cette vague de chaleur, qui touchera d'abord le Sud-Ouest, devrait s'étendre ensuite vers le nord et l'est. Sur la région Rhône-Alpes, les températures devraient alors être particulièrement élevées -jusqu'à 40 °C- soit proches des records. Sur l'Auvergne, le Centre, la Bourgogne, l'Île-de-France, la Champagne, et les régions du Nord-Est, la chaleur s'installera également, mais elle devrait être moins intense. Sur les régions méditerranéennes, la chaleur sera déjà présente dès ce week-end, bien que moins exceptionnelle, et devrait se maintenir plus longuement.

Les incertitudes à ces échéances demeurent toutefois importantes : la durée de l'épisode et le niveau des températures atteintes seront précisés dans les jours à venir.

NB : Même si le mot canicule n'a pas de définition officielle au niveau mondial, les météorologistes français ont convenu, depuis les évènements de 2003, d'employer ce terme lorsque les températures minimales et maximales moyennes sur 3 jours atteignaient des seuils fixés au niveau départemental via une station météo de référence. Lorsque ces seuils sont approchés ou dépassés, une vigilance météo orange est déclenchée. Le tableau sur cette page détaille ces seuils départementaux en vigueur en 2015.

 

Suivi de l'alerte en temps réel

france_index.png

 

 b_300_200_16777215_00_http___www.unwetterzentrale.de_images_map_europe_index.png

 

 

 

Souce :  Météo France

 

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 2.075
  • A l’étranger : 17.041
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 30.875
  • A l’étranger : 1.384.510
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 28/11/2021)
  • En France / DOM : 55.904
  • A l’étranger : 3.566.480
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"