Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 01/12/2021 à 15:01

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Alertes en cours
Aucune alerte en cours actuellement
Partager via...

>>> Consulter l'article dédié à cet événement 

 

07/02 : Le centre de la tempête tropicale modérée "CARLOS" était positionné à 16h locales ce mardi 7 février, par 20 degrés 2 Sud et 54 degrés 6 Est, soit à 105 km au nord-ouest de La Réunion. Il se déplaçait en direction du sud-ouest à 20 km/h et était sur le point de passer au plus près de La Réunion en cette fin de journée, à un peu moins de 100 km au large du littoral nord-ouest.

La Réunion va demeurer dans la sphère d'influence du météore jusqu'à demain, mais cette influence va aller progressivement decrescendo. En première partie de nuit, des vents de nord-est souffleront encore assez fort sur la façade nord-ouest de l'île, où les rafales maximales pourront encore temporairement atteindre les 100 km/h dans les Hauts, idem sur les Plaines. Sur le reste de l'île, aucun souci, les vents seront faibles à modérés.

Le risque pluvieux va quant à lui perdurer, mais les pluies seront en atténuation sensible. Cela a déjà été le cas depuis le milieu d'après-midi, et cette tendance à l'amélioration va se confirmer. On observera encore des pluies sur les régions de la moitié nord du département, ainsi que dans l'Ouest, mais elles seront très discontinues sur les zones côtières, avec de larges accalmies. Les précipitations demeureront plus présentes dans les Hauts, qui demeureront bouchés.

Demain mercredi sera une journée de transition, dans un flux de nord assez rapide ralentissant progressivement. La masse d'air demeurera encore humide et avec toute cette humidité résiduelle, les Hauts resteront pris dans les nuages, qui occasionneront encore quelques précipitations, mais sans commune mesure avec ce que l'on a connu ce mardi. Sur le littoral, les nuages prédomineront, avec un risque d'averses, mais l'on peut malgré tout espérer retrouver quelques éclaircies, encore timides, en cours de journée.

Les vents de nord seront sensibles sur la façade ouest du département, le flanc est du volcan, ainsi que l'axe des Plaines, On pourra encore dépasser les 80 km/h en pointe en début de journée, puis les vents ralentiront ensuite lentement. La mer sera agitée au vent et une petite houle résiduelle de nord sera observable sur les côtes nord et est.

 

 

05/02: Le centre de la forte tempête tropicale "CARLOS" était positionné à 16h locales ce dimanche 5 février, par 17 degrés 5 Sud et 57 degrés 0 Est, soit à 405 km au nord-nord-est de La Réunion. Il se déplaçait lentement (4 km/h) en direction du sud-sud-est. CARLOS a d'ailleurs progressé relativement lentement depuis hier (une centaine de km parcourus), mais le météore est prévu reprendre une vitesse de déplacement un peu plus soutenue progressivement demain lundi, tout en incurvant sa trajectoire en direction du sud-ouest.

La trajectoire prévue demeure très menaçante, puisque concernant potentiellement directement La Réunion, avec un passage à proximité immédiate du département, ou directement sur l'île, prévu pour la journée de mardi (7 février). Mais il demeure une marge d'incertitude encore non négligeable sur cette prévision, ce qui n'est pas anodin dans le cas de figure présent, car un décalage de la trajectoire réelle, ne serait ce que de quelques dizaines de kilomètres, pourrait tout changer en termes d'influence et de conséquences pour l'île. Cela est dû à la structure particulière du phénomène, à la fois très dissymétrique et se caractérisant par un coeur de vents forts de dimension extrêmement réduite (moins de 100 km de diamètre pour la zone de vents supérieurs à 70 km/h). La trajectoire la plus défavorable serait évidemment une trajectoire qui ferait passer le centre du météore directement sur l'île (scénario tout à fait envisageable à l'heure qu'il est), ou légèrement au nord. Mais une trajectoire qui ferait passer le centre du météore à ne serait-ce que 80 km au sud de La Réunion, résulterait en une influence minime pour l'île, que ce soit en termes de vents ou de pluies. Mais ce dernier scénario n'est toutefois pas celui actuellement privilégié.

CARLOS a conservé une structure relativement stable au cours des dernières 24 heures, avec simplement une légère intensification, de sorte qu'en cette fin de journée de dimanche, le phénomène est classé au stade supérieur de la forte tempête tropicale (donc très proche du stade minimal de cyclone tropical). Mais la bonne nouvelle, c'est que la fenêtre de conditions relativement favorables à son développement dont bénéficiait le météore depuis trois jours, devrait se refermer la nuit prochaine. La situation devrait, en effet, changer à compter de ce lundi, avec des conditions de vent en altitude qui deviendraient défavorables. Ce qui laisse raisonnablement espérer
une tendance à l'affaiblissement avant que le phénomène ne passe au plus près de l'île mardi. De sorte, que même si le coeur du météore venait à affecter directement le département, le renforcement des vents resterait dans des limites supportables.

Dans l'immédiat, aucun renforcement important des vents n'est attendu avant la nuit de lundi à mardi, avec un alizé certes soutenu, mais n'ayant rien de remarquable. La petite houle de nord-est qui a commencé de déferler sur les côtes nord et est se renforcera légèrement, mais sans excès, demeurant tout à fait modérée.
Les masses nuageuses directement associées à la tempête tropicale CARLOS n'ont pas encore touché La Réunion, effleurant simplement l'île Maurice en cette journée de dimanche. Mais elles sont prévues venir nous concerner à partir de la fin de journée de ce lundi, et surtout la nuit suivante, tandis que le gros des précipitations associées au coeur du phénomène est attendu pour mardi.

En attendant cette dégradation prévue des conditions météorologiques, le temps va rester peu ou prou comparable à celui que l'on a connu ce dimanche, avec des éclaircies, mais pouvant être encoupées de passages nuageux porteurs de bonnes averses tropicales, mais peu durables, et concernant essentiellement les régions au vent de la façade nord-est du département.

 

 

04/02 : Le système dépressionnaire suivi depuis quelques jours vient d’être baptisé : Carlos est une tempête tropicale modérée qui se situe à 460 kilomètres de La Réunion. Le système dépressionnaire devrait devenir cyclone tropical dès demain avant de perdre à nouveau en intensité. Il se déplaçait en direction du sud-sud-ouest à 9

Le rapprochement de Carlos vers la Réunion devrait se poursuivre dans les prochains jours, mais à vitesse lente, de sorte que le coeur du météore n'est prévu passer au plus près du département que mardi (7 février). La trajectoire prévue demeure très menaçante, concernant potentiellement directement La Réunion.

Mais toute prévision de trajectoire est inévitablement entachée d'une marge d'incertitude et bien qu'en l'occurrence l'incertitude soit moindre que la moyenne, elle demeure non négligeable à une échéance encore aussi lointaine (près de 72h). D'autant que dans le cas de figure présent, un décalage ne serait ce que de quelques dizaines de kilomètres pourrait tout changer en termes d'influence et de conséquences pour l'île. Cela est dû à la structure particulière du phénomène, à la fois très dissymétrique et se caractérisant par un coeur de vents forts de dimension extrêmement réduite. La trajectoire la plus défavorable serait évidemment une trajectoire qui ferait passer le
centre du météore directement sur l'île (scénario tout à fait envisageable à l'heure qu'il est), ou légèrement au nord. Mais une trajectoire qui ferait passer le centre du météore à ne serait-ce qu'à 80 km au sud de La Réunion, résulterait en une influence minime pour l'île, que ce soit en termes de vents ou de pluies.

Mais l'incertitude principale concerne l'intensité à laquelle le système se trouvera au moment du passage au plus près. Pour le moment, CARLOS bénéficie de conditions plutôt favorables à la poursuite de son développement, mais la situation pourrait changer d'ici lundi, avec des conditions de vent en altitude qui deviendraient défavorables. Ce qui laisse espérer une tendance à l'affaiblissement avant que le phénomène ne passe au plus près de l'île. Mais l'environnement du météore est complexe et tout cela reste à confirmer...

La Réunion est rentrée dans la zone d'influence périphérique des masses nuageuses associées à CARLOS, avec les premières pluies qui ont touché l'île cette après-midi. Le flux va rester assez humide encore demain dimanche, ainsi qu'une bonne partie de la journée de lundi, mais ces pluies seront discontinues, entrecoupées d'accalmies plus ou moins durables. Les masses nuageuses principales associées au coeur du phénomène ne sont pas prévues toucher l'île avant la fin de journée de lundi.

Pour ce qui est du vent, aucun renforcement important n'est attendu avant également la fin de journée de lundi. une petite houle de nord-est devrait commencer à déferler ce dimanche sur les côtes nord est du département.

 

03/02 :  Après presque 4 mois d'inactivité cyclonique quasi absolue, la saison cyclonique est probablement sur le point de sortir de sa profonde léthargie et de signer son vrai démarrage. Et le hasard fait que La Réunion pourrait bien se retrouver aux premières loges pour assister à ce réveil tardif...

Une perturbation tropicale, encore à un stade embryonnaire en ce vendredi après-midi (3 février), est, en effet, en cours de formation à quelque 700 km au nord du département. Ce système dépressionnaire est prévu se développer dans les prochains jours, ce qui pourrait in fine l'amener jusqu'au stade de tempête tropicale (si cela était bien le cas, il prendrait alors le nom de CARLOS).

Il est dans le même temps prévu amorcer une descente vers le sud le rapprochant de La Réunion, qui pourrait se retrouver ensuite directement concernée par le phénomène en début de semaine prochaine. Un passage au plus près du météore est, en effet, envisagé entre la fin de journée de lundi et, plus vraisemblablement, mardi et pourrait s'opérer à une distance relativement rapprochée.

L'interrogation principale concerne l'intensité à laquelle le système se trouvera à ce moment là. Jusqu'à quel point le système sera-t-il parvenu à se développer, demeure en effet très incertain. Les éléments de prévision disponibles affichent des divergences significatives dans l'évolution prévue de l'environnement du météore, en altitude tout particulièrement. Or, cet environnement d'altitude sera déterminant pour faciliter ou au contraire contrarier l'intensification du phénomène.

L'importance de la menace potentielle pour La Réunion en dépendra et reste donc à préciser à l'heure qu'il est.

La dégradation pluvieuse apparaît comme la plus avérée. Les masses nuageuses et pluvieuses directement liées au météore devraient toucher l'île à compter de la fin de journée de lundi, et principalement mardi. Pour ce qui est du renforcement des vents (et donc indirectement de la houle), il est encore trop tôt pour évaluer quel degré il pourrait atteindre, s'agissant d'un phénomène qui n'est pas encore réellement né et considérant les incertitudes importantes sur l'évolution à venir de son intensité
évoquées précédemment.

  

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 30/11/2021)
  • En France / DOM : 2.076
  • A l’étranger : 17.054
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 30/11/2021)
  • En France / DOM : 30.876
  • A l’étranger : 1.384.525
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 30/11/2021)
  • En France / DOM : 55.904
  • A l’étranger : 3.566.619
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"