Bulletins d'alertes / vigilances
Dernière mise à jour : le 29/05/2020 à 11:51

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Alertes en cours
Aucune alerte en cours actuellement
Partager via...

20/05: Le cyclone tropical Amphan qui évolue dans le Golfe du Bengale continue de se rapprocher des côtes. L'impact est inévitable et devrait avoir lieu en fin de journée ou cette nuit sur les régions côtières du Bengal Occidental, au Sud de Calcutta. Le système montre des signes de faiblesse. La signature satellite s'est détériorée sous l'effet d'un renforcement du cisaillement d'altitude.

Malgré tout, Amphan reste un puissant et dangereux cyclone tropical. Les rafales près de l'oeil dépassent encore les 200 km/h, ce qui est largement suffisant pour un impact cyclonique sévère. Des vents de cette force peuvent être particulièrement destructeurs.

Mais le phénomène le plus à craindre est la marée de tempête qui accompagne le cyclone. Celle-ci va entrainer une élévation anormale du niveau de la mer, susceptible de provoquer des inondations dans les zone directement impactées par le coeur d'Amphan. Elle pourrait atteindre dans l'État du Bengal Occidental 4 à 5m sur les Districts de 24 Parganas Nord et Sud, 3 à 4m dans l'Est du District de Medinipur.

La région qui sera frappée est particulièrement peuplée et exposée au risque d'inondation. Des opérations d'évacuation sont menées pour éloigner le maximum de population des régions côtières susceptibles d'être inondées lors de l'impact.

 

 

19/05: Le cyclone Amphan a connu au cours des dernières heures un affaiblissement relatif, en raison d'un cycle de remplacement du mur de l'oeil (ERC). Ce phénomène qui est souvent observé dans le cas de cyclone intense, se matérialise par la formation d'un nouvel anneau de convection autour de l'oeil en remplacement de l'ancien.

Malgré cette désorganisation passagère, Amphan reste un puissant et dangereux cyclone. Les rafales près de l'oeil sont estimées dépasser les 250 km/h. De plus, lorsque le processus d'ERC sera achevé avec la consolidation d'un nouveau mur de l'oeil, le cyclone pourrait connaître une nouvelle phase d'intensification. Des cumuls de pluies atteignant 400 mm sont également attendus.

Amphan maintient une trajectoire en direction du Nord Nord-Est sous l'effet d'une dorsale proche équatoriale positionnée à l'Est du cyclone. Sur ce cap, le système s'approche inexorablement du Bengal Occidental et du Bangladesh. Un impact est inéluctable, le tout désormais est de déterminer ou, quand et à quelle intensité.

Selon les dernières simulations, l'atterrissage se ferait entre Digha (Inde) et les îles Hatiya (Bangladesh). Avec ce scénario, la mégapole Calcutta pourrait être concernée. Toutefois, des décalages un peu plus à l'Ouest ou à l'Est sont encore possibles, pouvant modifier significativement la localisation finale de la zone d'impact. Concernant le timing, l'atterrissage devrait avoir lieu dans l'après-midi ou la fin de journée Mercredi.

Dans ce contexte, un cyclone comme Amphan, puissant et large représente un risque de catastrophe majeure pour cette région. Si au moment de l'atterrissage la marée de tempête générée par le cyclone coïncide avec la marée astronomique, l'élévation du niveau de la mer peut engendrer des inondations catastrophiques.

Il faut savoir que le phénomène de marée de tempête est à l'origine des plus grandes catastrophes humaines associées au cyclone. La situation actuelle est donc potentiellement explosive.

 

18/05: Amphan profite de plusieurs canaux d'évacuation ayant pour effet de renforcer la divergence d'altitude (capacité d'évacuation de l'air en altitude). En surface, le système évolue sur des eaux particulièrement chaudes avec une température de la surface de 30 à 31°c. Les conditions sont donc favorables à une intensification significative, pouvant aboutir sur un puissant et dangereux cyclone.

La philosophie de trajectoire est bien établie. Un déplacement orienté vers le Nord à Nord-Est, sous l'effet d'une dorsale à l'Est et au Nord-Ouest du système. Sur cette trajectoire, une menace se dessine pour le Bengal Occidental ou le Bangladesh à échéance de Mercredi.

Classé sur l’avant-dernier échelon de puissance de l’échelle cyclonique indienne (super severe cyclonic storm), soit l’équivalent d’un ouragan de catégorie 5/5 sur l’échelle Saffir-Simpson, le cyclone Amphan remonte au nord, vers Odisha, le Bengale-Occidental et le sud-ouest du Bangladesh.

Ce lundi, on estime la pression au cœur du système à 911 hPa. En conséquence, la vitesse des vents moyens sur une minute est estimée à 259 km/h et des rafales supérieures à 315 km/h autour de l’œil !

Les eaux très chaudes sur lesquelles évolue Amphan, dont la température est comprise entre 30 et 31°C, couplées à la présence d’air humide, devraient apporter un surcroît de puissance à ce monstre. On s’attend dans les prochaines 24 heures à des vents pouvant dépasser les 260 km/h en moyenne et des rafales supérieures à 320 km/h. La mer autour du cyclone Amphan est déchaînée avec des vagues dont la hauteur culmine à 15 mètres.

Un atterrissage à une intensité élevée (équivalent à la catégorie 4 avec des vents soufflant jusqu'à 220 km/h)  en milieu de semaine prochaine est donc le scénario privilégié actuellement.

Pour l'heure, il est beaucoup trop tôt pour avoir une idée précise de la zone qui sera directement impactée.

 

 16/05 :La future tempête Amphan se forme dans le Golfe du Bengale au large de Pondichéry et représente une menace potentielle sérieuse pour l'Inde et le Bangladesh.

L'activité convective s'est nettement organisée, avec des bandes spiralées qui convergent vers le centre du système qui génère des vents soufflant à 95 km/h. Les conditions environnementales sont favorables pour une intensification significative au cours des prochains jours au cours desquels le système pourrait atteindre une intensité équivalente à celle d'un ouragan de catégorie 3 (vents à 200 km/h). Selon l'ensembliste des modèles euro IFS et américain GFS le système a donc le potentiel pour devenir un puissant et dangereux cyclone tropical ces prochains jours.

Concernant la trajectoire, un déplacement en direction du Nord est très probable, dirigée par une dorsale située à l'Est du système. Cette trajectoire présente une menace potentielle pour l'Inde et le Bangladesh. Selon le scénario actuel, un atterrissage est possible dans une zone allant des côtes de l'Odisha au Bangladesh en passant par le Bengale-Occidental.

Rappelons que c'est dans cette région du monde qu'ont été observées certaines des pires catastrophes cycloniques de l'histoire (cyclone 04B de 1999 plus de 10 000 morts, cyclone de Bhola 1970 plus de 300 000 morts).

 

 

 

 

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNAT Mapsnotre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 28/05/2020)
  • En France / DOM : 1.883
  • A l’étranger : 15.626
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 28/05/2020)
  • En France / DOM : 28.868
  • A l’étranger : 1.312.442
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 28/05/2020)
  • En France / DOM : 38.721
  • A l’étranger : 3.065.111
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"