Partager via...
>>> Consultez l'article consacré à cet événement
13/05 : La France reste sous l’influence d’une dépression située sur le proche Atlantique, et sera encore soumise à un flux de Sud-Ouest qui fera remonter des pulsations d’air chaud en provenance d’Espagne.

Dès le milieu d’après-midi quelques cellules orageuses vont commencer a se développer sur les Hautes Pyrénées, ces orages vont ensuite s’organiser et se déplacer dans une direction nord-ouest en passant entre la région Aquitaine et l’ouest de Midi-Pyrénées en cours de soirée (c’est là qu’ils devraient être le plus violent), ils remonteront ensuite vers le Massif central durant la nuit prochaine tout en perdant de leur activité.

L'activité orageuse sur les région précédemment citées pourrait être localement violente avec notamment des coup de vent et des averses de grêle.
08 au 12/05 : Une dégradation orageuse et pluvieuse de grande ampleur  va concerner une bonne partie du pays jusqu'en début de semaine prochaine.

L'activité orageuse qui débutera en fin de nuit dans le sud-ouest se propagera déjà au Massif-Central. Des pluies parfois conséquentes, mêlées d'orages, se déclencheront alors sur une bonne partie du Massif-Central. Pendant ce temps, les restes du système nocturne précédent intéresseront encore le quart nord-est. Dès la fin de la matinée, les orages reprendront de la vigueur et se généraliseront très rapidement à un axe qui s'étirera du nord de Midi-Pyrénées (Lot, Aveyron et dans une moindre mesure le Tarn et le Tarn-et-Garonne) à l'ensemble du Massif-Central et jusqu'au sud de la Bourgogne, en Alsace et en Franche-Comté. L'après-midi de vendredi sera marquée par une forte activité orageuse sur cette zone, avec des orages particulièrement puissants dans le Massif-Central (jusqu'aux Cévennes), ainsi qu'en sud Bourgogne et en Franche-Comté. Le Rhône, l'Ain et la Savoie pourront également être exposés au risque orageux, mais dans un moindre mesure. Dans les régions les plus exposées, les orages pourront produire d'intenses averses de pluie successives, localement des chutes de grêle, ainsi que de fortes à très fortes rafales de vent, pouvant dépasser 80 à 90 km/h sous les cellules les plus intenses.
Source : Infoclimat, Météo France