En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.

L'Arctique a continué de se réchauffer à un rythme deux fois plus élevé que la température mondiale en 2017. Ce réchauffement rapide a provoqué des températures de l'air à des niveaux parmi les plus élevés de l'histoire et des températures océaniques supérieures à la moyenne et a eu des impacts divers sur les humains, les océans et les écosystèmes, a-t-on appris jeudi d'informations publiées par l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Lire la suite (réservé aux abonnés)