Une étude de l’université de Newcastle révèle qu’une grande partie des villes européennes pourraient subir un impact plus important que prévu face au réchauffement climatique. En analysant les changements climatiques liés aux inondations, sécheresses et vagues de chaleur, selon tous les modèles climatiques...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)