b_300_200_16777215_00_images_stories_images_rechauffement_temp_fevrier_060318.JPGL'argument revient à chaque fois que les températures hivernales deviennent négatives. Il paraît en effet curieux – ou contradictoire – à un certain nombre d’observateurs que l’on parle de réchauffement de la planète alors que la France, comme d’autres pays, connaît régulièrement des épisodes de froid intense.

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)