+ En bref
Dernière mise à jour : le 19/05/2022 à 11:57

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

La vague de chaleur qui touche Sao Paulo a atteint des records jeudi, avec des températures de près de 32 degrés, les plus hautes depuis 58 ans pour un mois de mai (automne austral), ont indiqué les responsables des services météorologiques. Selon l'Institut National de Météo (Inmet), la température minimale a été de 19,9 et la maximale de 31,7 degrés celsius. La veille la température maximale avait atteint 30,7 degrés et, selon les statistiques de l'Inmet, il y a 58 ans que les températures n'avaient pas dépassé 30 degrés un mois de mai dans la capitale économique du Brésil.

La chaleur record est provoquée par un phénomène climatique qui précède un front froid avançant du sud au sud-est du pays, a indiqué le météorologiste Carlos Repelli, à la presse. "La masse d'air polaire continental pousse le front froid vers Sao Paulo et favorise les averses et orages isolés après un mois de ciel sans nuages", a t-il dit. Repelli a annoncé une baisse des températures à partir de vendredi sur tout l'Etat de Sao Paulo qui s'accentuera à partir de lundi avec un maximum de 18 degrés et un minimum de 14.

En raison de la sécheresse inhabituelle sévissant dans le pays et le sud-est notamment, qui a provoqué un abaissement inquiétant du niveau d'eau dans les bassins alimentant les centrales de production hydroélectriques, le Brésil va procéder à un rationnement d'énergie électrique de 15 à 20% de la consommation à partir du 1er juin prochain.

Source : AP

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde