+ En bref
Dernière mise à jour : le 18/01/2022 à 15:03

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

 23/12 : Une forte réplique sismique de magnitude 6,3 a ébranlé aujourd'hui les îles Ogasawara dans le sud du Japon, au lendemain d'un violent séisme dans cette région de l'archipel nippon, a annoncé l'Institut de géophysique américain (USGS).

La réplique a eu lieu à 7h49 locales (22h49 à Paris hier). Son épicentre a été situé à 146 kilomètres à l'est de Chichi-shima (dans les îles Ogasawara, à l'extrémité sud de l'archipel nippon) et à une profondeur de 10 kilomètres. Il n'a pas été fait état dans l'immédiat de dégâts ou de victimes lors de cette nouvelle secousse intervenue après le séisme d'hier, d'une magnitude de 7,4.

 


20:45 : Des vagues de 30 cm ont atteint les îles Ogasawara, au sud du Japon, tôt mercredi matin à la suite d'un fort séisme, et l'alerte au tsunami pouvant atteindre deux mètres a été abaissée au niveau de simple "avertissement" par l'Agence météorologique japonaise.

A 03H58, l'Agence météorologique a abaissé le niveau d'"alerte" à un simple "avertissement".

Dans les minutes qui ont suivi, un message diffusé par haut-parleurs a averti les habitants que des vagues pouvant atteindre deux mètres de haut risquaient de s'abattre sur les côtes de ces îles. "Toutes les personnes se trouvant près des côtes doivent évacuer vers des zones plus élevées", indiquait le message de l'Agence météorologique japonaise.

Moins d'une heure après le séisme, une première vague de 30 cm de haut a atteint Chichishima, a annoncé la télévision publique NHK.

L'Agence météorologique a alors décidé peu avant 04H00 (mardi 19H00 GMT) d'abaisser "l'alerte" au niveau de simple "avertissement" prévu pour des vagues ne dépassant pas 50 cm. Elle a ensuite levé vers 07H20 toutes les mises en garde adressées aux îles et aux préfectures de la côte sud et sud-ouest du Japon.

Mais l'Agence météorologique avait dû ensuite présenter ses excuses pour avoir fait excès de prudence et avoir provoqué l'évacuation de plus d'un demi-million de personnes des côtes Pacifique du Japon. La plus haute vague n'avait atteint que 120 cm, sans provoquer de dégâts autres que des inondations le long du littoral.

Les îles Ogasawara, formées d'une trentaine d'îles et peuplées d'environ 2.300 habitants, avaient été placés sous le contrôle des Etats-Unis en 1946, après la défaite du Japon, et restituées seulement en 1968.

 

 

18:45 : Une alerte au tsunami a été déclenchée sur les côtes sud et sud-ouest du Japon à la suite d'un violent séisme d'une magnitude de 7,4 qui s'est produit tôt  dans l'océan Pacifique, a annoncé l'Agence météorologique japonaise.

Le séisme qui s'est produit à 02H19 (mardi 17H19 GMT), près de l'île Chichijima, avait une magnitude de 7,4 et était situé à 14 km de profondeur dans l'océan Pacifique, selon l'Institut de géophysique américain (USGS).

Un message diffusé sur les chaînes de télévision avertit que des vagues pouvant atteindre deux mètres de haut pourraient toucher les côtes des îles Ogawara, situées au sud de l'archipel.

Source : Agence météorologique japonaise

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"