+ En bref
Dernière mise à jour : le 28/01/2022 à 17:39

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...


Le nord-est du Japon, ravagé en mars par un séisme de 9 degrés sur l'échelle de Richter et un tsunami, continue de trembler. Un séisme de magnitude 7,3 a été enregistré dimanche matin à 9h57, heure japonaise, au large de la région du Tohoku, déjà dévastée par le raz-de-marée de l'hiver dernier. Aucun dégât n'a été signalé. L'épicentre a été localisé dans l'océan Pacifique, à 30 kilomètres de profondeur, d'après les chiffres révisés de l'agence météorologique nippone.

Une alerte au tsunami a été déclenchée dans la foulée de la secousse, qui a été ressentie jusqu'à Tokyo, mais a été levée deux heures plus tard. Alors qu'on craignait des vagues de 50 cm, 10 cm ont finalement été relevés dans le port d'Ofunato, dans la préfecture d'Iwate, et dans le port de Soma, préfecture de Fukushima. Comme à chaque alerte au tsunami, les ouvriers de la centrale de Fukushima se trouvant près du littoral ont reçu l'ordre de se mettre à l'abri dans des endroits surélevés jusqu'à la levée de la mise en garde. Mais les techniciens employés à refroidir les réacteurs sont restés à leur poste. La compagnie d'électricité Tokyo Electric Power (Tepco), qui gère la centrale, assure que le complexe nucléaire n'a pas subi de nouveaux incidents.

 Source: NHK

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"