+ En bref
Dernière mise à jour : le 21/05/2022 à 10:39

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

Découvert par hasard fin février par des astronomes amateurs après être passé au voisinage de la Terre, un astéroïde d'une cinquantaine de mètres de diamètre va revenir la frôler l'an prochain, indique l'Agence spatiale européenne (ESA), écartant tout risque d'impact.

Malgré les réseaux existant pour surveiller les quelque 8500 corps célestes croisant l'orbite de la Terre ("géocroiseurs"), ce petit amas de roche, de métaux et de glace aurait très bien pu passer inaperçu. Etant donné sa trajectoire, sa vitesse plutôt élevée et son orbite, il constituait une cible insaisissable, et elle aurait pu ne pas être détectée.

Baptisé 2012 DA14, cet astéroïde n'a en réalité été identifié qu'après avoir dépassé notre planète, alors qu'il se trouvait à une distance d'environ sept fois la Terre à la Lune (soit au total plus de 2,5 millions de km). Selon les calculs de l'ESA et de la Nasa, l'astéroïde possède une orbite très similaire à celle de la Terre, avec une période de 366,24 jours, soit seulement un jour de plus que notre planète bleue.

2012 DA14 devrait donc nous rendre une nouvelle visite l'an prochain, le 15 février 2013. Il passera à 24.000 km de notre planète, plus près que de nombreux satellites géostationnaires (35.800 km) mais pas suffisamment pour provoquer une collision potentiellement dévastatrice.

 

Surce : ESA

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde