+ En bref
Dernière mise à jour : le 17/05/2022 à 10:53

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

Un séisme, d’une magnitude enregistrée à 6,4 sur l’échelle ouverte de Richter, s’est produit jeudi au Nord de l’archipel de Vanuatu, rapporte l’institut géophysique américain USGS, basé à Denver (Colorado).

Cette secousse sous-marine, survenue à 10h17 GMT (21h17 locales), a été localisée dans le groupe des îles Banks/Torrès (extrême Nord de l’archipel, non loin des îles Salomon), à environ 85 kilomètres à l’Ouest-nord-ouest de Sola (soit environ 485 kilomètres au Nord-nord-ouest de la capitale Port-Vila), à une profondeur estimée à 60 kilomètres en-dessous du niveau de la mer.

Aucun dégât ni blessé n’a été immédiatement signalé. Aucune alerte locale ou régionale au tsunami n’a été déclenchée.

La plupart des îles de la Mélanésie, ainsi que toutes les régions du Pacifique concernées régulièrement par cette forte activité volcanique et sismique, constituent ce qu’il est convenu d’appeler la « ceinture de feu du Pacifique ».

Cette zone comporte les plus fortes sismicités et la plus haute concentration de volcans actifs au monde. Elle englobe aussi bien les îles de la Mélanésie (Papouasie-Nouvelle-Guinée, îles Salomon, Vanuatu) que celles, plus au Nord, de la Micronésie (Marianne du Nord, Guam), au Sud, une zone polynésienne incluant la Nouvelle-Zélande et Tonga et plus à l’Est, la région d’Hawaii en formant une sorte de fer à cheval inversé.

 

Source : USGS

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde