Partager via...

Le député de Martinique Bruno Nestor Azerot a demandé que le gouvernement décrète l'état de catastrophe naturelle face à la prolifération d'algues sargasses sur le littoral martiniquais, qui est devenue "insoutenable". Le phénomène de ces algues qui dégagent des gaz toxiques existe depuis trois ans, mais est devenu insoutenable cette année.

A elle seule, la Martinique n’a pas les moyens de lutter contre cette arrivée d’algues sargasses venues du large, qui avait déjà été constatée en 2011 avant de disparaître puis de revenir cette année avec une plus grande ampleur.

Bien que théoriquement ouvert à d'autres périls que ceux existants déjà, il est très peu probable que l'inclusion de ce péril dans le régime d'indemnisation des catastrophes naturelles soit réalisée.

 

Source:  La Gazette des Communes