+ En bref
Dernière mise à jour : le 30/11/2021 à 15:29

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Partager via...

b_300_200_16777215_00_images_stories_images_evt_2016_depression_subtropical_150916.JPGUne dépression s'est formée dans le Golfe de Gascogne, qui s'enroule au-dessus de l'océan avec un cœur chaud et un œil ressemblant à celui d'un cyclone. Le phénomène fait penser aux dépressions subtropicales, du jamais vu près de la côte atlantique française. Le creusement dépressionnaire a débuté mardi sur l'ouest de la France. Et ce jeudi, la dépression se rapprochait des côtes françaises.

Un coeur chaud à activité convective, c'est-à-dire avec de l'air qui se déplace verticalement. Mais surtout - image inédite à cet endroit - un oeil qui s'enroule tel celui d'un cyclone. La tempête Stéphanie, une dépression qui s'est formée cette semaine au-dessus de l'Atlantique, dans le Golfe de Gascogne, présente des caractéristiques faisant penser aux dépressions qui se forment habituellement sous les tropiques.

Un phénomène que les météorologues qualifient de "Tropical like cyclone" (la terminologie sert à désigner les systèmes dépressionnaires qui ne répondent pas au sens strict aux critères qui définissent les cyclones tropicaux), jamais observé près de la côte atlantique française.

On voit parfois ce type de dépressions survenir en Méditerranée, où la mer est plus chaude. Et plutôt en fin d’été ou début d'automne. On en a également déjà observé du côté des Açores et du Portugal, mais c'est la première fois qu'on le voit près de la côte atlantique française.

À l’origine, une anomalie de températures. La dépression se produit avec l’interaction entre de l’air froid en altitude et de l’air chaud en surface. Au départ, elle se forme comme une dépression classique, comme celles que l’on voit habituellement sur les moyennes latitudes ou sur l’océan Atlantique. Mais les orages qui se sont produits au coeur de cette dépression ont relâché beaucoup de chaleur pour en faire une dépression à coeur chaud, ce qui la fait un peu ressembler à une dépression tropicale. On peut imaginer que la mer était particulièrement chaude à ce moment-là, à cet endroit-là. Peut-être 2 ou 3 degrés au dessus de la normale, ce qui donne de la force à la convection, qu'elle prenne un coeur chaud.

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"