Partager via...

Une série de petits tremblements de terre a été enregistrée cette semaine, près de la faille de San Andreas. Quelque 200 mini-séismes de magnitude 1,4 à 4,3 sur l'échelle de Richter ont été relevés, dans une zone située à 2 heures de Los Angeles et à moins de 10 km de la faille, près de la frontière mexicaine au niveau du lac Salton Sea.

Selon les experts, ces séismes pourraient en déclencher un beaucoup plus violent : le tant redouté "Big One".

Ce n'est cependant pas la première fois que ce type d'activité sismique inhabituelle est observée par les scientifiques dans cette zone. Cela avait déjà été le cas en 2001 et 2009, sans qu'il y ait eu d'autres conséquences.

Le dernier grand tremblement de terre sur la côte Ouest américaine a été provoqué par un mouvement le long de la faille de San Andreas, en 1906. Ce phénomène se reproduirait périodiquement, tous les 100 ans environ avec une probabilité de 62 % qu'il se produise avant 2032...