Partager via...

 Davos, dans le canton Suisse des Grisons, va accueillir un Centre de recherche sur le changement climatique, les évènements extrêmes et les dangers naturels dans l'espace alpin. Chapeauté et financé par l'institut WSL et l'EPF Zurich, il sera soutenu par le canton des Grisons et ouvrira en 2021.

Le nouveau centre de recherche étudiera les conséquences sociales et économiques du changement climatique dans les Alpes. Il réunira jusqu'à 40 collaborateurs et comptera deux chaires de professeurs de l'EPF Zurich. Il percevra 72 millions de francs dans les douze ans à venir, a annoncé vendredi le ministre grison de l'économie Marcus Caduff face aux médias réunis à Coire.

L'institut de recherche sur la forêt, la neige et le paysage (WSL) participera à ce financement à raison de 3 millions de francs par an, le canton des Grisons avec 2 millions par an et l'EPFZ avec un million par an.

Impact sur les Alpes deux fois plus fort
Le réchauffement climatique dans les Alpes est deux fois plus élevé que la moyenne. "Il constitue un défi pour l'espace alpin et le canton des Grisons. En comprendre les conséquences est donc d'autant plus important pour nous", invoque le conseiller d'Etat.

La société grisonne profitera de la présence du nouveau centre, estime Marcus Caduff: "Nous voulons que les générations futures continuent à vivre et à travailler dans les Grisons." Le canton espère en outre renforcer par ce biais son attractivité pour les entreprises actives dans l'économie verte.

La station grisonne de Davos accueille déjà l'Institut de recherche sur la neige et les avalanches (SLF), également chapeauté par le WSL. Il compte 140 collaborateurs