Partager via...

 Le volcan islandais Grímsvötn montre des signes forts qu'une éruption pourrait se produire dans les semaines ou les mois à venir, rapporte le Icelandic Met Office (IMO). La dernière éruption de ce volcan a eu lieu en 2011 - une éruption d'indice VEI 4 sur 8. La fréquence moyenne des éruptions au cours des 1 100 dernières années est de 1 éruption tous les 10 ans.

Le Conseil scientifique de la défense civile s'est réuni lors d'une téléconférence le mercredi 10 juin 2020, en raison des tremblements de terre dans la péninsule de Reykjanes et des mesures récentes à Grímsvötn.  Les résultats ont été présentés le 15 juin, indiquant une possible éruption à Grímsvötn dans les semaines ou mois à venir.

Selon Melissa Anne Preffer, volcanologue atmosphérique de l'OMI, des niveaux élevés de gaz magmatiques sont présents dans le coin sud-ouest du volcan, près de l'endroit où il a éclaté en 2004 et 2011.

De plus, le volcan connaît une inflation, indiquant une augmentation du magma.

Les scientifiques s'attendent à ce que l'éruption ait lieu dans les semaines ou les mois à venir, alors que le lac de Grímsvötn se draine pendant l'été, libérant une pression sur le volcan. Compte tenu des conditions actuelles, lorsque l'inondation commencera, les préparatifs d'une éruption commenceront.

La dernière éruption du volcan a commencé à environ 17h30 UTC le 21 mai 2011, avec un panache de cendres volcaniques et de vapeur s'élevant à environ 20 kilomètres (65600 pieds) au-dessus du niveau de la mer. Du jour au lendemain, la hauteur du panache a atteint 15 kilomètres d'altitude et perturber tout le trafic aérien au-dessus de l'Europe.