+ En bref
Dernière mise à jour : le 16/05/2022 à 15:33

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

Alertes en cours
Aucune alerte en cours actuellement
Partager via...

La découverte de traces d’un ancien océan au pied de la muraille de Chine pourrait modifier la vision des géologues sur l’étude du mouvement des plaques tectoniques, selon le professeur de géologie Timothy Kusky, de l’Université de Saint-Louis. En effet, un bloc rocheux proche de la Grande Muraille de Chine recèlerait les traces d’un océan vieux de 2,5 milliards d’années

La découverte de l’ophiolite du Dongwanzi, située dans la région montagneuse de Hebei, à proximité de la Mongolie, repousse de 500 millions d’années le commencement des mouvements des plaques tectoniques. Les ophiolites sont des fragments de lithosphère océanique qui ont été amenés dans les zones de subduction; elles représentent les derniers témoins d’océans aujourd’hui disparus. Leur étude permet de connaître les structures et la nature de la partie profonde de la croûte océanique.

L’ophiolite repérée en mai 2000 est large de 5 km, long de 48 km et épais de 15 km. Selon Timothy Kusky, de nouvelles données sur le développement de la vie sur la Terre pourraient être extraites de cette roche.

Source : Université de Saint-Louis

 

Grâce à nos outils et solutions de veille par email ou flux RSS, définissez vos critères et obtenez votre revue de presse permanente personnalisée

----------------------------- 

Catnatmaps

Découvrez CATNATLAS notre système d'information géographique en ligne dédié aux risques naturels en France et dans le Monde