Une trentaine de riverains de ce monument historique médiéval d'Indre-et-Loire, qui menace de d'effondrer, ont passé leur deuxième nuit hors de chez eux. Aucune décision sur la destruction éventuelle ou de la reconstruction...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)