b_300_200_16777215_00_images_stories_images_evt_2017_ana_111217.JPG La dépression qui a donné naissance à la tempête Ana, qui s'est creusée à 958 hPa, a touché terre un peu plus au nord que prévu sur la façade Atlantique. Les Charentes-Maritimes et la Vendée ont subit les rafales les plus fortes, avec une pointe à 161 km/h à l'île de Ré. LA tempête a provoqué des dommages matériels limités mais d'importantes perturbations électriques.

Lire la suite (réservé aux abonnés)