En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de Cookies pour réaliser des statistiques de navigation, faciliter le partage d’information sur les réseaux sociaux et vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêts.

b_300_200_16777215_00_images_stories_images_evt_2017_ana_111217.JPG La dépression qui a donné naissance à la tempête Ana, qui s'est creusée à 958 hPa, a touché terre un peu plus au nord que prévu sur la façade Atlantique. Les Charentes-Maritimes et la Vendée ont subit les rafales les plus fortes, avec une pointe à 161 km/h à l'île de Ré. LA tempête a provoqué des dommages matériels limités mais d'importantes perturbations électriques.

Lire la suite (réservé aux abonnés)