Le déficit pluviométrique enregistré durant les 4 premiers mois de l'année est supérieur à 50% avec 153 millimètres de pluie contre une moyenne de 314 millimètres au cours des 50 dernières années. Le mois de mai s'avère lui aussi très sec puisqu'aucune goutte d'eau n'est tombée à la station météorologique du Raizet...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)