Oublié l'an 2000 et ses records de pluies. On est désormais entré dans une période de pénurie jamais atteinte depuis plus d'un demi-siècle. Seules des précipitations printanières dignes de ce nom pourraient mettre un terme au ...

Envie de lire cet article réservé aux abonnés ?

Vous avez le choix : regarder une courte vidéo publicitaire pour accéder à cet article ou souscrire à l'une de nos formules d'abonnement

Je regarde une publicité vidéo

Lire la suite (réservé aux abonnés)