Au Tchad, au Burkina Faso, au Mali, en Mauritanie, au Niger et dans le nord du Sénégal, toucher par une forte sécheresse, les taux de malnutrition oscillent entre 10 et 15 %, et dépassent même le seuil d'urgence de 15 % dans certaines régions.

Lire la suite (réservé aux abonnés)