La pression atmosphérique élevée qui règne dans la partie européenne de la Russie occasionne une importante d'une sécheresse sur l'Ouest de la Russie et une partie de l'Ukraine. Le déficit pluviométrique est si important que le coût sur le secteur agricole de ces deux pays est estimé à environ 2500 milliards de $.

Lire la suite (réservé aux abonnés)