Le président du Zimbabwe, Robert Mugabe, a déclaré, l’état de catastrophe naturelle dans plusieurs régions du pays où un quart de la population fait face à des pénuries de nourriture dues à la sécheresse. Au total, 2,44 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire, soit 26 % de la population  zimbabwéenne, un chiffre en hausse par rapport aux 1,5 million de personnes touchées au début de la sécheresse.

Lire la suite (réservé aux abonnés)