Articles non-catégorisés
Dernière mise à jour : le 10/08/2020 à 17:05

Observatoire permanent des catastrophes naturelles et des risques naturels

b_300_200_16777215_00_images_stories_ubyrisk_dommage_vent_toiture_certificat.JPGLe certificat ou l'attestation d’intempérie est souvent exigée par les compagnies d'assurance lors de sinistres causés par des aléas météorologiques (vent, grêle, neige, foudre, fortes pluies) non pris en charge par la garantie Catastrophes Naturelles. Mais quel est le rôle exact joué par cette attestation ? Que contient-il ? Quelle est la démarche à suivre pour s’en procurer ?

 

Vérifier que vous êtes couvert

Vous ne pourrez bénéficier d'une indemnisation de la part de votre assureur que si vous avez souscrit une assurance multirisque habitation ou d'une assurance tous risques pour votre véhicule. Aussi, avant de signer un contrat, assurez-vous bien que les risques sont couverts selon la zone géographique au sein de laquelle vous vous trouvez :

  • chutes de grêle
  • chutes de neige
  • coup de vent / tempête
  • foudre
  • gel
  • fortes pluies

Si vous ne bénéficiez pas d'un contrat multirisque habitation ou d'une assurance auto tous risque, renseignez-vous auprès de votre assureur afin de savoir si vous êtes couvert pour ces risques. Si ce n'est pas le cas, inutile de commander un certificat d'intempérie.

 

Qu'est-ce-qu'un certificat d'intempérie ?

Le certificat d’intempérie est un document qui est demandé par l'assureur et qui vise à lui prouver que le sinistre survenu a bien été causé par des aléas météorologiques violents et surtout que les valeurs de l'aléa en cause dans le sinistre atteint bien les seuils contractuels prévus par le contrat. Ainsi, pour le vent par exemple, les sinistres ne sont pris en charge que si les rafales ont atteint 90 ou 100 km/h en fonction des assureurs.

L’attestation comprend une description précise des conditions météorologiques qui prévalaient le jour du sinistre, la ou les mesures relevée(s) à la station de mesure la plus proche du lieu du sinistre et éventuellement un commentaire d'expertise et la carte de vigilance météorologique du jour du sinistre.

Ce document n’est généralement exigé par les compagnies qu’en cas d'événements où il pourrait y avoir un doute quant aux valeurs atteintes. Ainsi, une forte tempête tempérée qui toucherait plusieurs régions ne donne souvent pas lieu à des demandes de certificat d'intempérie de la part des assureurs contrairement à un épisode d'orage violent ou un coup de vent localisé.

Les données utilisées pour réaliser le certificat d'intempéries proviennent de stations de mesure certifiées (celles du réseau Météo France) et la rédaction du document est confiée à un météorologue expérimenté.



Comment obtenir votre certificat d'intempérie ?

Contrairement à ce que l'on peut lire trop souvent, Météo France n'est pas le seul organisme capable de délivrer des certificats d'intempérie. En effet, d'autres sociétés proposent la rédaction de tels documents qui sont parfaitement reconnus par les compagnies d'assurance.

Qui plus est, les documents délivrés par ces sociétés :

  • utilisent les mêmes données et stations météorologiques que Météo France (il n'y a qu'un réseau de station de mesure, celui de Météo France)
  • sont vendu sensiblement moins chers (de l'ordre de 30 à 50 % de moins)
  • sont livrés dans des délais beaucoup plus courts (24 à 72 h contre 5 jours)
  • font l'objet d'une assistance téléphonique si besoin

 Attention cependant : 

  • bon nombre de sociétés proposent des certificats d'intempéries sur internet. Il faut cependant prendre gare aux données utilisées (seules les données du réseau de station de Météo France sont reconnues) et au fait que votre document soit réalisé par un professionnel.
  • dans certaines communes les maires délivrent des attestations, or ils ne sont pas habilités pour cela. Votre mairie doit en effet faire appel à une entreprise spécialisée dans la réalisation de certificat d'intempérie et vous délivrer copie de l'attestation au risque de vous voir refuser votre document par votre assureur.

Ubyrisk Consultants, bureau d'expertise spécialisé dans les risques naturels délivre depuis 2006 des certificats d'intempéries expertisés au tarif très intéressant de 36 € TTC , livrable en 24 h (jours ouvrés) contre 73,20 € chez Météo France. C'est d'ailleurs une des seules sociétés privés à être capable de délivrer des attestations pour des aléas aussi spécifiques que la grêle ou l'orage.

 

COMMANDER VOTRE CERTIFICAT  ]

 



FAQ

Pourquoi cela n’est pas gratuit ?

Les archives des données météo historiques sont stockées au sein d’une seule et unique base de données détenue par Météo France qui en fait payer l'accès et la consultation.

De plus les certificats d'intempéries sont rédigés par des spécialistes dont il faut bien rémunérer l'expertise ’est pour cette raison que les certificats d’intempéries sont payants.

 

Peut-on connaitre les données avant une commande ?

L’accès à la base de données des archives météorologiques étant payant (y compris pour une simple consultation ), les sociétés réalisant les certificats ne veulent pas engager de frais préalablement à toute commande (si les données ne correspondent pas à ce que vous attendiez, vous ne passerez pas commande et l’organisme aura travaillé et engager des frais pour rien) .



Puis-je réaliser mon certificat moi même avec des données trouvées sur le web ?

Des sites météo amateurs proposent des données météorologiques gratuites que vous pourriez être tenter d'utiliser pour faire vous-même votre certificat d'intempérie. Nous vous mettons particulièrement en garde quant à la véracité des données. En effet, souvent ces données proviennent de réseau de station de mesure amateurs dont les instruments ne sont pas certifiés et qui par conséquent ne seront pas acceptées par les compagnies d'assurance.

 

Le certificat d'intempérie est-il remboursable ?

Le certificat d'intempérie étant à la charge de l'assuré, certaines compagnies d'assurance le rembourse lorsque le dossier de sinistre donne lieu à une indemnisation. D'autres compagnies ne le prennent pas en charge même si il y a indemnisation.

Renseignez-vous préalablement sur ce point lors de l'ouverture du dossier de sinistre auprès de votre compagnie.