Dernière mise à jour : le 07/08/2022 à 10:42
icône Logo CatNat s'abonner

ALERTES EN COURS

  • 05 et 06/08 : alerte aux orages violents pour plusieurs provinces chinoises

Le trimestre à venir devrait être marqué par un renforcement du phénomène El Niño dans le Pacifique. Les dernières prévisions saisonnières expertisées par Météo-France, actualisées le 28 avril, indiquent que les eaux anormalement chaudes qui se sont accumulées sur l'équateur au voisinage de la ligne de changement de date devraient migrer vers les côtes de la Colombie, du Pérou et de l'Equateur au cours des trois prochains mois. 

C'est de nouveau dans le Pacifique que se produit l'évènement marquant du climat de la planète. Des eaux anormalement chaudes se sont accumulées sur l'équateur au voisinage de la ligne de changement de date (180° ouest). Le seuil d'anomalie significative dans cette zone, de +0.5°C par rapport à la normale, est légèrement dépassé. Ces eaux amorcent désormais un déplacement plus à l'est et vont migrer vers les côtes de la Colombie, du Pérou et de l'Equateur au cours du trimestre prochain. La mécanique caractéristique d'un phénomène El Niño est donc enclenchée. Elle est favorisée par la présence dans le nord-est du Pacifique d'une anomalie chaude particulièrement marquée des eaux de surface, que les vents dominants poussent vers l'équateur.

La quasi-totalité des modèles de prévision saisonnière prévoient un renforcement du phénomène El Niño au cours du trimestre prochain. La probabilité qu'il s'amplifie et perdure au-delà de l'été est assez forte, mais les incertitudes deviennent à cette échéance plus importantes quant à son intensité ; une atténuation du phénomène avant l'hiver demeure même encore possible, à l'image de ce qui s'est produit en 2014.

Les anomalies chaudes dans l'océan Pacifique équatorial des mois de mars et avril 2015 sont très similaires à celles observées en 1997, année où s'est produit un phénomène El Niño intense. Il faut noter cependant que les conditions océaniques au printemps 2014 étaient également semblables à celles du printemps 1997 mais n'ont pas évoluées comme en 1997 vers un El Niño fort.

Il est important de suivre l'évolution du phénomène El Niño car cet évènement est susceptible d'avoir des répercussions climatiques dans de nombreuses régions du globe plus ou moins proches du Pacifique. C'est le cas sur le continent américain, l'est de l'Asie, l'Océanie, et au-delà, l'Océan indien et l'est de l'Afrique sont également impactés.

Il est important de suivre l'évolution du phénomène El Niño car cet évènement est susceptible d'avoir des répercussions climatiques dans de nombreuses régions du globe plus ou moins proches du Pacifique. C'est le cas sur le continent américain, l'est de l'Asie, l'Océanie, et au-delà, l'Océan indien et l'est de l'Afrique sont également impactés. En Europe, de façon générale, les impacts produits par ce phénomène sur le climat sont toutefois beaucoup plus incertains et limités.

 

Source : Météo France

Dernières actualités des risques

Newsletter CATNAT Info

Recevez GRATUITEMENT tous les samedis les articles publiés durant la semaine écoulée grâce à notre lettre d'information "CATNAT Info"

Veuillez activer le javascript sur cette page pour pouvoir valider le formulaire

Statistiques base BD CATNAT

Nombre d’événements recensés depuis 2001 (vu au 05/08/2022)
  • En France / DOM : 2.109
  • A l’étranger : 17.722
Nombre de victimes recensées depuis 2001 (vu au 05/08/2022)
  • En France / DOM : 30.889
  • A l’étranger : 1.414.496
Coût depuis 2001 en millions de $ (vu au 05/08/2022)
  • En France / DOM : 62.445
  • A l’étranger : 3.805.220
Accès à la BD CATNAT
Statistiques en temps réel

Fil Twitter